...
...
Responsive image

Festival Komane : Le trophée du Meilleur film n’a pas été attribué.

Le jury de la 3ème édition du Festival Komane présidé par Joseph Mouetcho, avec comme membres Kristy Carel Kegne, Fréderic Ebendeng, Martial Brice Njilo et Jacques Ndzogne s’est abstenu de décerner le Prix du meilleur film. Par contre, un prix du Meilleur élève a été attribué.

La cérémonie de clôture de la 3ème édition du Festival du film éducatif de Dschang (Festival Komane), samedi 4 février 2017, s’est achevée en queue de poisson. Les festivaliers ont été obligés de libérer la salle Manu Dibango de l’Alliance franco-camerounaise, pour laisser place à un concert de musique.

Heureusement que les trophées  que l’on était rendu à la phase des photos et des interviews. Ce qui s’est  poursuivi dans la cour, sous un ciel pas du tout éclairé. Cette situation atteste de ce que le festival ne bénéficie pas de subvention de l’Etat ou de fonds de partenaires pour pouvoir louer une salle pour sa tenue.

Palmarès 2017 du Festival Komane :

  • Prix du meilleur cadreur : Arthur Zo’o (Persécution) de Carine Ezembe
  • Prix du meilleur son : Ekwin G.T. (Précieux) de Guillaume Tembele
  • Prix du Meilleur monteur : Yolande Boyom (So be it) de Nabe Daine
  • Prix de la diaspora : L’Appel (Patricia Kwende)
  • Prix spécial du jury : Cauchemar vivant (Ymolujo L. Ytemben)
  • Prix du meilleur film d’animation : Nul n’est sensé ignorer la loi (Jérôme Soffo Simo)
  • Prix de la meilleure interprétation féminine : Noura Houssein dans le rôle de Aïcha (Cauchemar vivant de Ymolujo L. Ytemben)
  • Prix de la meilleure interprétation masculine : Wilem Sobzé dans le rôle de « Passepartout » (Précieux de Guillaume Tembele)
  • Prix du meilleur jeune élève : (Moi) de
  • Prix Spéciale surprise : Orgelle Kentsop, alias Mami Ton

L’organisation du festival a réitéré son appel aux potentiels mécènes et partenaires  dont la Mairie de Dschang afin que l’édition 2017 connaisse un éclat particulier.

Augustin Roger MOMOKANA