...
...
Responsive image

Menoua : Le Congrès Fotomena devient le festival Ligwouh Zong.

LEGWOUH ZONG : Le nom de baptême du festival des arts et de la culture  de Fotomena a été dévoilé samedi 13 août 2016, en présence du préfet de la Menoua et de plusieurs invités de marques dont le Sous-préfet  et le maire de Fokoué.

Le festival Ligwouh Zong comme objectifs principal « la valorisation, la promotion et la pérennisation du patrimoine culturel du peuple Fotomena ». La signification du nom le témoignage : Ligwouh Zong signifie la prospérité du Groupement Fotomena.

Le président du festival, Pierre-Marie Tikobau a indiqué que l’édition présente est une édition de transition. En effet l’événement qui devient un festival a subi plusieurs mutations : de manifestation à congrès.  Une mutation que Sa Majesté Tajeute II attribue la morosité et à la non productivité du congrès.

Le préfet de la Menoua a salué cette vision de Sa Majesté Tajeuteu II et de son peuple car elle va permettre à leur communauté de s’exposer et de s’ouvrir au monde.  Car, comme l’ont relevé les différentes interventions, ce cadre va permettre la « mise en évidence des richesses culturelles et artistiques Fotomena ». Et le préfet de la Menoua, Joseph Bertrand Mache Njouonwet d’expliquer,  « Le peuple Fotomena a pendant toute la semaine  revisité ses volets ludiques, son volet socio-économique, mais davantage s’est replongé dans les profondeurs de ses traditions. Je voudrais une fois de plus remercier sa majesté le chef supérieur pour cette initiative louable qui est ce qui reste de symbolique et d’original dans ce que nous sommes. Chaque fois qu’on se replonge dans les profondeurs de sa culture, on existe. C’est tout à l’honneur du peuple Fotomena et c’est tout le sens de ma présence ici ce matin à l’occasion de la clôture du tout premier festival des arts et de la culture Fotomena  Cette initiative est baptisé, comme on l’a dit,  Ligwouh Zong.

Outre les manifestations culturelles et artistiques qui ont connu les prestations  des artistes Jean Marie Ekisso, Johreur, Menkem Kennedy, Claudia Dikosso, Pelé le Roi, Hugo Nyamè et des différents groupes traditionnelles dont le nzèhè, le kou’gang ; le chef du village a procédé à l’ennoblissement de trois dignes filles et fils de son groupement.

Une élection miss et master a été organisée. Ce qui a permis de désigner la plus belle fille  et le plus bel jeune Fotomena. Leur mission est de mobiliser la jeunesse autour des valeurs de la communauté et de les sensibiliser contre les maux qui menacent la société en générale et plus particulièrement la communauté Fotomena.

Momokana Augustin Roger

Sinotables  est un journal participatif ! Envie de contribuer? Envoyez votre témoignage à la rédaction de Sinotables via collaboration@sinotables.com, ou info@sinotables.com