...
...
Responsive image

Musique : Voici Pourquoi un CD de l’artiste Oscar Mawo a été vendu à 132 500 FCFA.

CULTURE. Soirée musicale inédite  et mémorable à Dschang. L’accueil exceptionnel réservé  par le public à la sortie officielle du premier album musical de Oscar Mawo fera date dans les annales de la culture. SINOTABLES.

« Nous sommes là pour soutenir Oscar MAWO cet ingénieux, ce génie, cet artiste authentique. Oscar MAWO, cet artiste exceptionnel, ce lion indomptable de la musique, ce fou de musique. Regardez la salle comme elle est si grande, pleine des sympathisants de Oscar MAWO » : As’ A Telong est le promoteur de l’artiste.

L’album présenté au public samedi soir 17 juin compte deux titres : « Geste de main », et, « Mawo ». Deux titres qui en disent long sur la vie d’errance que mène  l’artiste. Lorsqu’il choisit le pseudonyme MAWO qui signifierait  « Me voici », l’on ne peut que le comprendre.  Lui dont l’immense et incroyable talent  se passe de tout commentaire malgré son état de santé mentale.

« La souffrance est une école. Pour qu’un enfant marche, il doit d’abord ramper », a déclaré l’artiste alors qu’il montait sur la scène pour sa première prestation. Spontanément le public lui a réservé un standing ovation. Ce qui l’a visiblement surpris et égaré. Surtout que la taille du grand public venu accueillir la sortie de son tout premier galette musicale dépassait ses attentes.

Plus de cinq cent personnes  dont  Désiré MBONGUE le départemental des Arts et de la culture  pour la Menoua et quelques chefs traditionnels, étaient donc  dans le cabaret  de l’hôtel Mbouoh Star Palace pour accueillir l’enfant que personne n’attendait, il y a quelques mois.

« Voilà un jeune homme dont toute la société a pensé rejeter mais qui aujourd’hui est exalté et est magnifié. Nous disons déjà merci à l’académie As’ A Telong pour cette œuvre. Monsieur le promoteur cette œuvre dépasse le cadre de l’humanisme. Mais rassurez-vous d’une chose, le ministère des arts et de la culture a les oreilles et les yeux», a déclaré Désiré MBONGUE.

Un exemplaire de l’album cosigné par AS’A TELONG le manager de l’artiste, le Délégué départemental des Arts et de la culture et l’artiste lui-même a été mis aux enchères et adjugé à la somme de 132 500 FCFA.  Les organisateurs ont, de commun accord avec le public, décidé de l’offrir au plénipotentiaire des Arts et de la Culture. Pour cela il a été remis au départemental qui se chargera de  la transmission.

OSCAR MAWO de son nom de famille Martin Oscar NGANTCHi, jusqu’à ce qu’il soit repéré et pris en main par  As’A Telong Music Academy (ATMA) écumait les  points chauds (les carrefours et les buvettes) de la ville de Dschang pour chanter moyennant quelques pièces d’argent. Ce qui fait de lui l’un des personnages les plus connus dans la ville.

« Oscar MAWO est un artiste exceptionnel. C’est un véritable artiste musicien. Vous pouvez le voir tous les jours se promener de place en place, tenant une guitare aux cordes rafistolées. Si vous les comptez, elles ne sont pas plus de trois cordes. Mais écoutez ses cordes vocales. Ecoutez son génie. Nous nous sommes dit qu’il faut soutenir ce jeune pour la prospérité de notre pays et l’élever de manière qualitative. Nous nous sommes rapprochés de lui, ce n’était pas du tout facile de conquérir ce génie, de le maitriser sa pensée et de donner une orientation  artistique harmonieuse. Ce n’était pas facile, mais avec la bénédiction des divinités nous avons réussi à obtenir de lui deux chansons : « Geste main » plein de messages, «Mawo » plein de messages prophétiques. Cet artiste ne parle pas seulement en langue ordinaire. Vous allez remarquer qu’il parle en un langage compris par les esprits.

D’autres artistes de l’ATMA ont accompagné Oscar MAWO « Lewo Lewo » au cours de cette spéciale soirée sortie de son œuvre. Marina WELEYI, Olyve ATEUFACK et Blonde NKENFACK, Tanis VOUGMO, Angela DONGMO, Jasmin SONGWA, Madame SIEWE, AS’A TELONG.

Augustin Roger MOMOKANA