...
...
Responsive image

Feudjio Fabien décroche le Bac à 65 ans !

On n’a pas encore fini d’épiloguer sur le Baccalauréat 2017 au Cameroun. En attendant que les autorités compétentes publient le rapport officiel de tout ce qui aura marqué cet examen, attardons-nous un instant sur un cas atypique qui est en train de défrayer la chronique dans notre pays.

Un noble Bafou du nom de "Docta" FEUDJIO Fabien, Infirmier accoucheur diplômé d’Etat en retraite depuis décembre 2008, a été assez téméraire pour oser essayer de tenter de se présenter à l’examen du Baccalauréat. A l’âge de 65 ans, cet ancien major de la maternité principale de l’hôpital Central de Yaoundé qui avait quitté les bancs du collège Saint Laurent de Bafou par Dschang dans la Région de l’Ouest en 1972, a décroché, avec panache et en autodidacte, le Bac Série A4 option Espagnol.

Bachelier à 65 ans ……. ? Il y a de quoi figurer dans le livre des records Guinness comme une curiosité africaine. En effet, "Docta", comme l’appellent affectueusement ses anciens patients et amis, a eu assez de cran pour oser s’asseoir côte à côte avec ses petits-fils sur un même banc du Lycée de Ngoa-Ekellé à Yaoundé. Sa témérité a payé et le voici bachelier. On a l’habitude de dire : « Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années ». Mais au regard de cet exploit, on devra aussi ajouter qu’« Il n’est jamais tard pour bien faire ».

Depuis la proclamation des résultats, les organes de presse et les chaînes de télévision se bousculent à Biyem-Assi (Yaoundé) devant le portail de la résidence de ce lauréat hors du commun. Et pince sans rire, Fabien explique que depuis 1972, il n’avait plus jamais mis les pieds dans une salle de classe. 45 ans après, s’appuyant sur cet adage populaire qui dit : «Qui ne risque rien n’a rien ! », "Docta" Feudjio a fait acquisition des livres du programme de Terminale et, profitant largement de son temps libre de retraité, il a commencé à les étudier à la maison. C’est seulement en mathématiques qu’il a eu, de temps en temps, recours aux explications d’un voisin exerçant la profession d’enseignant.

Au jour J, lorsqu’il s’est présenté à son centre d’examen, les candidats présents dans sa salle se sont mis debout, le prenant pour un des surveillants tandis que ces derniers pensaient qu’il était un de leurs collègues.

La prouesse de "Docta" Feudjio comporte un message puissant à la jeunesse de notre pays en particulier et à tout le monde en général. En effet, comme la foi soulève les montagnes, ce jeune bachelier … sexagénaire a fait sien cet adage qui professe que : « Qui veut, peut …. ! Et qui peut doit … ! » Et Henry Ford de conclure : « Quiconque arrête d’apprendre est vieux et quiconque continue reste jeune. Le plus important dans la vie c’est de rester jeune dans son esprit ». Bon vent au jeune bachelier et vivement des palmes académiques pour couronner la formation qu’il voudra bien commencer dans l’enseignement supérieur.

Bafou.org

Feudjio Fabien décroche le Bac à 65 ans ! – Sinotables