...
...
Responsive image

Rentrée scolaire 2017/2018 : La communauté Bafou de Dschang promeut l’excellence

En présence des autorités administratives de Dschang et de Nkong-Ni, de sa Majesté le chef supérieur du groupement Bafou et de nombreux parents et élèves, des cahiers, livres, bics et autres ont été distribués aux meilleurs élèves Bafou à Dschang.

350 élèves, lauréats « avec mentions » aux différents examens officiels au titre de l’année scolaire 2016/2017 qui vient de s’achever ont été récompensés pour leur travail à l’école. Ils ont reçu cahiers, livres, bics, crayons, caisses à outils pour les techniciens, etc.

« Donnez encore le meilleur de vous, afin qu’ils (vos enfants) soient toujours parmi les plus excellents », a lancé le Professeur, dans son mot spécial présentant les prix Professeur Etienne Tazo.

A l’occasion, un hommage a été rendu au feu professeur Etienne Tazo Vice-doyen de la faculté  des Lettres et sciences humaines décédé en 2013 à l’âge de 58 ans. Cinq bourses de 25000 francs CFA ont été décernées aux cinq meilleurs bacheliers de l’année. Cette initiative d’un groupe d’universitaires a été unanimement saluée et il est souhaité qu’elle soit pérennisée.

La cérémonie d’excellence qui avait pour cadre le foyer culturel Bafou érigé au quartier La Vallée est une première, et sa majesté Fo’o Ndong Kana III Victor a appelé d’autres communautés à copier ce bel exemple de Dschang, tout en attirant l’attention des lauréats d’aujourd’hui sur le fait qu’ils sont « les donateurs de demain ».

Des établissements d’enseignement supérieurs, partenaires de l’événement, ont à l’occasion offert de nombreuses bourses d’étude académiques pour ceux des bacheliers qui choisiraient leur institution.  Il s’agit d’une stratégie marketing pour attirer les potentiels étudiants que sont les nouveaux diplômés.

« Nous croyons avoir suscité  chez nos enfants le culte de l’effort », a déclaré le chef de la communauté Bafou de Dschang, Nguepi Théodore dont  la cérémonie est une concrétisation de sa promesse faire en 2016 lors de son installation comme chef de la communauté. Il avait promis de mettre un accent particulier sur  l’éducation de la jeunesse Bafou. Il est un instituteur de l’enseignement primaire à la retraite.

Augustin Roger MOMOKANA