...
...
Responsive image

Commune de Dschang / Objectif : agriculture biologique!

 

Un partenariat avec le GAAD et  le GIE BIOMAR Cameroun pourrait enclencher  le marché du bio à Dschang. Les projections sont bonnes, tant pour les deux organisations  que pour la commune de Dschang représentée par l’AMGED (agence municipale de gestion des déchets).

Le GAAD s’active pour la mise en place d’un marché des produits biologiques et le développement d’un modèle d’affaire centré sur l’agriculture biologique. Les études sont achevées. La sensibilisation et la formation sont avancées. Ceci avec l’appui technique du GIE BIOMAR Cameroun dont l’activité repose sur l’agriculture biologique.

Ce marché sera possible grâce à la commune de Dschang qui, à travers son projet MAGeTV (projet maitrise de gestion, du traitement et de valorisation des déchets solides municipaux  dans la Menoua) aura un important rôle à jouer. A travers, notamment la mise à disposition des producteurs  des engrais organiques ou compost.

En prenant par jeudi 14 décembre 2017 à la Comité de pilotage de l’AMGED, le GAAD et le GIE BIOMAR Cameroun ont dévoilé le projet de partenariat qui se prépare avec la commune de Dschang. Selon Barthélémy Ndongson Lékané, le partenariat va permettre à l’AMGED de se « positionner comme fournisseur de l’intrant organique pour les agriculteurs de leur plateforme. »

Dans cette perspective, l’AMGED va mettre les bouchées doubles dès 2018. Il est question de faire passer la production annuelle de 2869,38 tonnes de déchets (2017) à  5000 tonnes (2018), pour respectivement 143,63 et 400 tonnes de compost. Il ne s’agit pas d’un rêve. Les moyens d’atteindre cet objectif existent : Ce sont justement  le probable transfert de toute l’activité de collecte des déchets de la commune de Dschang au programme, mais surtout le lancement des compostières communautaires, le recrutement d’animateur, la recherche de financements complémentaires pour la poursuite des objectifs et la réflexion sur la pérennisation du pôle valorisation après MaGeTV.

En 2017, le MaGeTV a traité 2869,38 tonnes de déchets pour 143,63 tonnes de compost. 125,20 tonnes de ce compost a été vendu à la date du 27 novembre 2017. Des chiffres bien en dessous des prévisions fixés à 3560 tonnes de déchets, 497,65 tonnes de compost produit, et 489,18 tonnes  de compost à vendre.

L’ouverture du COPIL a commencé par la visite des plateformes de compostage de Ngui  et Siteu par les participants. Il s’est agi pour eux de toucher du doigt l’activité sur le terrain, avant de rentrer en salle. Ainsi Sergeo Oliette (Chef Section Infrastructure à la Délégation de l’Union européenne au Cameroun), Joceline Delarue (Directrice de GEVALOR), Emilienne Ngohne (assistante technique de GEVALOR) ont pris  la mesure du MaGeTV.  Ce qui a d’ailleurs fait dire au représentant de l’Union européenne que les doléances de l’AMGED seront exaucées. Ainsi, il est attendu une rallonge à fin 2019  du projet. Cela implique un avenant.

Augustin Roger MOMOKANA

Commune de Dschang / Objectif : agriculture biologique! – Sinotables