...
...
Responsive image

Discours du Maire de Fongo-Tongo à l’occasion de la cérémonie de signature des accords de partenariat entre les communes de Fongo-Tongo, de Douala 5ème et de Kye-Ossi le 14/12/2017.

Spread the love

 

Discours du Maire de Fongo-Tongo  à l’occasion de la cérémonie de signature des accords de partenariat entre les communes de Fongo-Tongo, de Douala 5ème  et de KYE-OSSI le 14/12/2017.

-              Monsieur le préfet du département de la Menoua ici représenté,

-              Monsieur le sous-préfet de l’arrondissement de Fongo-Tongo,

-              Homologues Maires de Douala 5ème et de KYE-OSSI ;

-              Mesdames et messieurs les conseillers municipaux,

-              Leurs majestés les chefs supérieur des groupements Fongo-Tongo et Fossong Elellem,

-              Autres dignités traditionnelles en vos rangs et grades respectifs,

-              chers invités

-              Mesdames, messieurs.

C’est un privilège pour la commune de Fongo-Tongo dont je porte la voix en cette date mémorable, d’accueillir solennellement en son sein, peut-être pour la première fois, le 2er adjoint au préfet du département de la Menoua, représentant personnel du Préfet, ainsi que des Magistrats Municipaux venant des villes de Douala 5ème et de kyé-ossi dans les régions respectives du littoral et du SUD de notre pays.

C’est dont l’occasion pour moi de m’acquitter d’un devoir habituel de civilité :

Adresser tout d’abord à l’autorité de tutelle ainsi qu’à la suite qui l’accompagne, mes souhaits de bienvenue et d’agréable séjour dans la commune de Fongo-Tongo, sa commune !

Adresser ensuite une chaleureuse bienvenue à mes paires venant de Douala 5ème et de KYE-OSSI.

Je ne saurai évoluer sans saluer la présence des conseillers municipaux ayant répondu à l’invitation du jour malgré les circonstances de temps et de moyen reconnues très défavorables en cette période précise de l’année.

Mesdames et messieurs

Prévue par la constitution du 18 janvier 1996, la décentralisation au Cameroun a de tout temps été  considérée comme étant  un moyen efficace d’amélioration du cadre et des conditions des populations à la base.

C’est d’ailleurs pour cette raison que depuis bientôt une quinzaine d’année, notre pays le Cameroun s’est résolument lancé dans un processus de décentralisation progressif et irréversible.

Orientée par la loi 2004/017 du 22 septembre 2004, la décentralisation a attribué un certain nombre de compétences aux communes qui constituent son premier palier. Pour exercer ces compétences en toute efficacité, le législateur a accordé aux communes et aux groupements des communes, la possibilité d’entreprendre dans un domaine précis, des relations de partenariat avec d’autres communes tant de l’intérieur que de l’extérieur : il s’agit là de la coopération décentralisée.

C’est donc sous cet angle là que les communes de Fongo-Tongo, de Dschang, de Nkon-ni, de Douala 5ème et de Kyé-ossi se sont lancées dans une heureuse aventure avec  l’UNION EUROPEENE il y a aujourd’hui environ un an.

Dans le cadre de cette heureuse aventure, nous, Maires de Fongo-Tongo, de Douala 5ème et de Kyé-ossi avons eu le privilège de nous retrouver déjà ensemble en Italie dans le cadre de ce partenariat avec la commune de vasanelo et autres institutions.

Ensuite, la seconde occasion de notre rencontre fut lors de la cérémonie de lancement du projet PIGeDEA à Dschang en début de l’exercice budgétaire en cours.

Plus tard, la commune de Kyé-ossi a fait l’objet de notre troisième rencontre lors de la formation des exécutifs municipaux dans le cadre du même projet.

Cette aventure heureuse, mesdames et messieurs, nous a permis de décrocher un important financement de 300 millions destiné à l’hygiène et assainissement de nos villes respectives et dont les travaux sont effectifs sur le terrain.

For de ces multiples rencontres, il convient de déclarer que nous avons déjà formé une même famille, regardant dans la même direction  et c’est le lieu pour nous de nous en féliciter !

Il n’est pas imbu de préciser ici que ma modeste personne qui vous accueille aujourd’hui réunie une forte expérience acquise en matière de coopération internationale depuis plus de 15 ans. Pour avoir été le tout premier Maire camerounais à porter le drapeau italien dans le cadre de la coopération décentralisée, j’ai  eu à signer des accords de partenariat avec la commune de VASANELLO en Italie, province de VITERBO, région de LAZIO qui a porté beaucoup de fruits à ce jour. Cette coopération a par la suite permis la signature de plusieurs autres conventions avec d’autres institutions publiques et privées italiennes. Aussi, je fus le signataire d’une convention avec la ville de MIAMI aux Etats Unis pendant que j’étais encore Maire de l’ex commune rurale de Dschang. Cette expérience cumulée m’a permis de renouveler dernièrement dans le cadre de l’association MAYORS FOR PEACE, mon mandat de vice-président mondial en présence du Maire de DOUALA 5ème ici présent.

Mesdames et messieurs.

En vue de poursuivre nos actions communes, nous, élus du peuple des communes de FONGO-TONGO, DOUALA 5ème et KIOSSI avons initié et obtenu de nos conseils respectifs le mandat de raffermir les liens de coopération entre nos communes respectives par la signature des actes des conventions de coopération, ce qui nous permettra non seulement de légaliser et de promouvoir nos échanges  en vue d’un partage d’expériences et de richesses, mais aussi et surtout de demeurer solidaires et plus forts en quête de l’émergence de nos différentes communes. Voilà ce qui témoigne notre raison d’être ici et aujourd’hui.

 

Chers homologues de Douala 5ème et de Kyé-Ossi,

Réunis aujourd’hui dans cet esplanade du foyer communautaire de Fongo- Tongo nous avons pour seul objectif de signer des conventions de partenariat entre nos communes respectives dont les axes d’interventions portent sur :

-              Le développement économique, touristique et culturel ;

-              L’éducation et formation

-              Santé ;

-              Renforcement institutionnel ;

-              Nouvelles technologie ;

-              Promotion des échanges ;

-              Promotion de l’agriculture et de l’élevage,

-              Le commerce

-              L’industrie

-              L’eau et assainissement.

C’est donc l’occasion pour moi de vous situer brièvement sur ma commune  qui, au sortir de cette rencontre, deviendra la vôtre.

En effet, la commune de Fongo-Tongo voit le jour le 24 avril 2007 en faveur du décret n°2007/117 de S.E PAUL BIYA, chef de l’Etat, l’arrondissement de Fongo-Tongo. Elle est constituée de deux grands groupements (Fongo-Tongo et Fossong ellemem) peuplés d’environ 65 000 âmes répartis sur une superficie de 144 km2. Elle regorge de nombreux et pittoresques sites touristiques et est assise sur un important gisement minier (la bauxite). Son patrimoine économique est basé sur l’agriculture, l’élevage et le petit commerce. La culture y est valorisée par des groupes de danse variés qui s’illustrent lors des cérémonies des funérailles et autres festivités à caractère culturel. Cette culture est bien évidemment encadrée par les dignitaires traditionnels supervisés par les deux chefs supérieurs des groupements qui composent l’arrondissement.

Messieurs les Maires

En vous regardant les visages luisants, j’ose espérer que nous partageons la même joie, celle de réunir nos communes  aujourd’hui pour en faire une seule, désormais forte et solidaire, prête à traverser tous les écueils pour aller décrocher le bonheur partout où il se trouve, pour un simple et unique intérêt : celui de la satisfaction des besoins de nos populations.

C’est d’ailleurs l’occasion pour moi de saluer votre engagement for significatif qui, ici, est justifié par de multiples difficultés dont vous avez traversées d’hier à aujourd’hui sur le chemin de Fongo-Tongo pour venir défendre l’intérêt de vos populations, désormais les nôtres. Il s’agit là des sacrifices ! Mais des sacrifices, chers collègues, qui ne sont pas toujours vains aux yeux des populations déjà averties, qui nous ont fait confiance et qui ne failliront certainement point aux prochaines consultations, surtout en ce moment où la démocratie dans notre pays est une réalité incontestable.

Monsieur le préfet,

Mesdames et messieurs.

Avant de terminer mon propos, permettez-moi d’adresser une fois encore mes souhaits de meilleur séjour dans notre cité, souhaits associés cette fois aux vœux anticipés de  NOEL à venir, fête de la nativité de JESUS CHRIST mort et ressuscité pour nous,

Que le NOUVEL AN 2018 qui s’annonce nous retrouve en parfait état de forme et nous apporte  force et  bonheur, surtout nous éclaire au mieux pour que nous puissions d’avantage mériter la confiance que nos populations nous auront renouvelée.

Que la cérémonie se déroule dans les meilleures conditions et que le Seigneur Tout Puissant puisse nous ramener sans heurt dans nos domiciles respectifs  pour que :

Vive la coopération décentralisée ;

Vive la commune de Fongo-Tongo, ensemble celles de Douala 5ème et Kyé-Ossi ;

Vive le département de la Menoua ;

Vive le Cameroun avec son guide éclairé, j’ai nommé SE PAUL BIYA.

Le Maire NKENFACK

Commandeur de l’ordre de la valeur