Menoua / Nkong-Ni : la clôture du festival culturel Bafou Lemoû en sons et en couleurs.

 

La 3ème édition du festival culturel Bafou, Lemoû 2017 a été plus qu’un succès. Les organisateurs ont offert à leurs invités des parades mémorables.

« Ensemble dans la concorde, pour le développement intégral  et durable du groupement Bafou. »

La journée de samedi 09 décembre 2017 a été marquée, dans la Menoua, par le festival culturel Bafou, plus connu sous l’appellation Lemoû. Commencé une semaine plus tôt, ce grand rendez-vous biennal a donné l’occasion aux Bafou d’étaler leur riche patrimoine culturel. Danses, foire agricole, rites d’initiation, etc.

Les milliers des personnes dont le représentant du ministre des arts et de la culture, les préfets de la Menoua et Wouri,  le représentant du président du Senat et Me Akéré Muna ont découvert avec  enchantement la diversité du riche patrimoine culturel bafou qui a été déployé samedi 09 décembre 2017, à l’occasion de la troisième édition du festival Lemoû.

Pour cette édition, comme lors des précédentes, la diaspora était bien représentée. Les communautés Bafou de  Guinée équatoriale,  France, ont ouvert un stand où non seulement ils exposaient leurs activités à travers une iconographie riche, mais où ils ont reçu les visiteurs pour leur parler de leur organisation et de leurs activités ayant trait au partage des us et coutumes du terroir avec leurs enfants et les amis.

Par rapport aux deux premières éditions, où la communauté Bafou se contentait de mobiliser de l’argent pour le croquer pendant la célébration, l’on a appris du président du comité technique d’organisation Fo’o Miatchuet  Jiotsa Jean Gallo que des projets ont été arrêtés et qui seront bientôt réalisés comme retombées de cette édition. Il s’agit de la pose de 1000m² de pavé dans la cour du palais royal, de la construction d’un bloc de dortoir à l’école familiale d’agriculture, et de l’édition du Livre d’or du groupement Bafou.

La communauté Bafou de la Guinée équatoriale quant à elle revendique le financement de la construction des toilettes dans quelques écoles de Bafou. Une action qui s’inscrit dans la suite du don en fournitures scolaires  en 2013. Une contribution qui, aux côtés de sa participation financière,  lui permet de manifester son attachement au développement du terroir.

Pour M. Epente Tazeu Adray  l’inspecteur des services du gouverneur de l’Ouest représentant le MINAC,  le « développement et l’émergence de notre pays passent avant tout par notre fidélité, notre revalorisation de notre identité culturelle, notre attachement aux valeurs traditionnelles  sans lesquelles nous ne sommes rien. En effet, vers quel développement allons-nous si nous ne savons même pas d’où nous venons ? »

Augustin Roger MOMOKANA

Menoua / Nkong-Ni : la clôture du festival culturel Bafou Lemoû en sons et en couleurs. – Sinotables