...
...
Responsive image

« Je veux m’adresser à ceux-là qu’on appelle intellectuels »

 

En faisant une analyse cohérente et lucide des évènements qui se produisent ces temps, je pense qu'il y a un plan de déstabilisation de l'Afrique Centrale qui est en préparation.

Le Cameroun étant un pays important en Afrique centrale, il n'est pas exclu qu'il soit une cible privilégiée. Les camerounais doivent redoubler de précaution dans leur manière de communiquer et d'agir.

L'expérience nous a démontrés que la politique de la France-afrique  est peu fiable au sujet de notre sécurité territoriale. Si le Cameroun était un pays comme la Côte d'Ivoire en sociologie on serait déjà en guerre contre nous-mêmes, fort heureusement la diversité ethnique, entre autres, de notre pays a souvent joué en notre faveur.

Les français ne se découragent pas à croire qu'ils peuvent déstabiliser notre pays. Le Cameroun est un pays intellectuellement équipé pour comprendre pourquoi les  français sont très souvent impliqués dans les petites manœuvres de déstabilisation qui visent à enflammer notre pays.

La France- Afrique tel un mariage par pacte, ne laissera jamais l'Afrique voler de ses propres ailes. Si notre pays s'enflamme à qui cela profitera-t-il ?

Tout est fait de manière à ce que l'Afrique soit toujours dépendante de la France, à partir du moment où le Cameroun se désolidarise peu à peu de cette vision, il ne peut être qu'un papegai.

Chacun devrait se demander pourquoi le Rwanda a quitté la communauté Francophone ?

Sachons que pour préserver la paix dans notre pays, Il y a un effort de pédagogie à transmettre. On doit commencer cela à partir des écoles enfantines, apprendre aux camerounais de tous les âges comment font les étrangers pour déstabiliser une société, un pays.

Ceux qui sont la conscience d'un pays doivent parler de ces vérités, interpeller à ce sujet, je veux m'adresser à ceux-là qu'on appelle intellectuels, voilà un vrai travail qui s'impose à eux. Non pas seulement être là pour lorgner le pouvoir, mais travailler avec la réflexion pour préserver l'intégrité nationale.

La crise anglophone est entrain de prendre une tournure dramatique et effrayante, nul n'a le droit de se réjouir en voyant son frère décapité, pourtant c'est exactement de ça qu'il est question dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest du pays.

La déliquescence dans laquelle le pays est entrain de sombrer devrait tous nous émouvoir, chacun à son niveau. Nous devons rétrocéder une richesse au dialogue et au débat sociétal. On se forme au dialogue, on se prépare au dialogue cela est utile pour réguler le vivre ensemble dans un environnement qui s'enlise dans la violence.

La crise anglophone doit se gérer avec sagesse et diplomatie, le dialogue nous aidera à connaitre des jours paisibles et tranquilles. Je lâche une colombe !

Marthe-Cécile Micca