...
...
Responsive image

Commune de Dschang : l’engrais organique, un espoir pour la régénération des sols.

 

Les déchets ménagers compostés, engrais organique, sont une mine pour qui sait bien s’en servir. « Ils sont utiles au sol, le sol qui nourrit la plante. Laquelle plante nourrit l’homme », explique Barthélémy Ndongson, directeur de l’Agence municipale de gestion des déchets (AMGED) de Dschang.

Introduit en 2007, la gestion des déchets a pris du galon et se positionne aujourd’hui comme le principal label identitaire de la commune de Dschang. Cette particularité a pour résultat le compost. Cet engrais organique est vendu dans le département de la Menoua et au-delà.  Il aiguise les appétits des agriculteurs et chez d’autres collectivités locales au Cameroun et ailleurs.

L’école de Dschang, reconnue comme un exemple de réussite  fait rêver. Et à leur propre initiative comme à celle du FEICOM ou du PNDP, de nombreuses municipalités n’hésitent plus à venir se nourrir à la source.

Conscient de cet avantage, la commune de Dschang qui bénéficie de soutiens de Nantes métropole, de l’Union Européenne, de Gévalor, de Era-Cameroun, entend partager son expérience à grande échelle.  D’où l’organisation, du 29 au 31 mars 2018, d’un séminaire international sur la gestion des déchets.

« Compostage des biodéchets pour redonner vie à nos sols » est le thème de ce séminaire international co-organisé par l’AMGED et COMPOSTRI. Sont sont annoncés à ce séminaire plusieurs pays d’Afrique et d’Europe.  Selon des sources concordantes, Marc Dufumier, expert de réputation mondiale  et enseignant émérite d’agro-écologie  à AgroParisTech sera présent à la rencontre de Dschang.

Le séminaire de Dschang entend pousser la réflexion sur l’agriculture biologique, dans le but d’influencer la politique agricole nationale d’une part, et l’élaboration de la norme de production du compost dans la perspective d’une véritable agriculture biologique d'autre part.

En outre, la mise en place d’un réseau « Composteurs sans frontière » est très attendu. Il s’agira pour les participants de penser également le métier de composteur sans lequel pas de compostage possible.

Augustin Roger MOMOKANA 

Commune de Dschang : l’engrais organique, un espoir pour la régénération des sols. – Sinotables