...
...
Responsive image

Infrastructures : Emmanuel Nganou Djoumessi n’est pas satisfait de l’état d’avancement des travaux de la Route du désenclavement du bassin agricole de l’Ouest.

 

« S’il y a défaillance d’un partenaire le droit va agir », a déclaré le ministre des Travaux publics. Emmanuel Nganou Djoumessi effectuait une visite du Lot N°1 (110 KM) de la Route du Désenclavement du Bassin agricole de l’Ouest (Baleveng-Bangang-Batcham-Mbouda-Galim).

« Le rythme n’est pas encore satisfaisant. » Le ministre Emmanuel Nganou Djoumessi vient d’effectuer, mercredi 31 janvier 2018, une visite du chantier de la route désenclavement du Bassin agricole de l’Ouest. Le Lot N° 1, Baleveng-Bangang-Batcham-Mbouda-Galim, lui cause des insomnies.

« Nous avons donné des orientations à l’entreprise, nous allons l’accompagner à respecter ces orientations», tente de rassurer le ministre des Travaux publique, avant de poursuivre, « mais la faute n’est pas entièrement celle de l’entreprise, notamment s’agissant les difficultés qu’elle a rencontrées pour faire entrer le nécessaire pour la production des pierres ».

L’accompagnement dont parle le ministre Emmanuel Nganou Djoumessi est précis : « nous allons l’accompagner à obtenir la dynamite ». En effet cette société a importé sa dynamite qui demeure bloquée quelque part. Sans doute pour des raisons souterraines.

Face à la déception des populations qui, face au piétinement des travaux engagés depuis plus de deux ans, commencent à douter de l’aboutissement du chantier, le ministre se veut rassurant. « Les travaux vont s’accélérer  dans les tous prochains jours», dit-il.

Néanmoins, Emmanuel Nganou Djoumessi a donné un délai de 21 jours à l’entreprise ESER en charge de ce lot. Si au bout de ce délai rien n’est fait, ce que personne ne souhaite, « on va tirer les conséquences de droit », car  il s’agit bien « d’un contrat de marché public ».

Le Lot N°1 de la Route du désenclavement du Bassin agricole de l’Ouest tend à être inscrit au registre des chantiers abandonnés de l’Etat.  Emmanuel Nganou Djoumessi qui menace ESER est bien conscient qu’il n’est pas à son premier avertissement. Mais qu’est-ce qui a été fait ?

Contrairement au Lot 1, les travaux de construction du Lot 2 (107 KM), (Bangangté-Foumbot-Galim 107 km),  avancent de manière satisfaisante. D’ailleurs  « l’on a noté des travaux qui s’exécutent normalement avec du béton bitumineux déjà posé sur 19 km. »

S’agissant de la route Dschang-Menji-Bakebe, en cours de réhabilitation par le Parc National de Matériel de Génie Civil – MATGENIE le MINTP a prescrit le renforcement de la couche de roulement avec des produits stabilisants, afin que cette route soit désormais "trafficable en toute saison".

Pour cette deuxième sortie sur le chantier le MINTP Emmanuel Nganou Djoumessi avait à ses côtés le secrétaire d'Etat chargé des routes Louis Max Ayina Ohandja. Les deux personnalités ont visité tout le parcours, notamment le tracer, la carrière et la base de ESER, pour apprécier l'état d'avancement des travaux.

Agathe de SAINT-AFFRIQUE (Collaboration)