...
...
Responsive image

Don spécial de 500 000 ordinateurs par le Chef de l’Etat aux étudiants : « Merci ! Merci ! Merci ! Merci encore, du fond du cœur ».

 

« Je suis porteur du don présidentiel. Je sais que vous, étudiantes et étudiants vous avez eu un rêve, un grand rêve. Vous avez voulu des ordinateurs de nouvelle génération : les voici ! Vous êtes désormais non plus les étudiants de l’Université de Dschang, les étudiants du Cameroun, les étudiants de l’Afrique centrale, les étudiants de l'Afrique, mais les étudiants du monde.»

L’Université  de Dschang a reçu vendredi 16 février 2017, en sa Salle de Conférences, et en présence de nombreuses personnalités dont M. le Secrétaire général des Services du Gouverneur de la Région de l’Ouest, le préfet du département de la Menoua et le président de cette institution universitaire,  30 000 ordinateurs représentant sa part du don en ordinateurs promis par le président de la République aux étudiants.

Pour porter cet important don aux cop’s, le ministre de l’Enseignement supérieur (MINESUP), le Prof. Jacques Fame Ndongo. Prenant la parole à cette occasion courue, le Chancelier des Ordres académiques s’est voulu le messager d’amour : « He love you very much and very sincerelly », a-t-il lancé au millier d’étudiants agglutinés dans l’enceinte de l’Amphithéâtre 1000. Il s’agit d’ordinateurs nouvelle génération avec système SSD  grâce auxquels les étudiants sont «arrimés au cyberespace planétaire», a lancé le MINESUP.

Des étudiants enthousiastes et reconnaissants

Les étudiants de l’Université de Dschang ont non seulement salué l’accomplissement d’une promesse forte du président de la République, mais ils ont surtout pris l’engagement d’en faire bon usage et à ne pas « être des followers passifs ou des relais naïfs des pourfendeurs de la république, mais des citoyens conscients que le Cameroun de demain c’est pour nous » : propos du président de la Mutuelle des étudiants de l’UDS, porte-parole des cop’s.

Les ordinateurs remis ce jour sont des ordinateurs de nouvelle génération. A ce titre ils sont dotés d’un logiciel Office 365. Pour l’exploiter judicieusement, « l’étudiant biométriquement  enrôlé recevra du responsable informatique  de l’Université de Dschang un compte Microsoft  avec un mot de passe. Grâce ce compte, il pourra accéder au Cloud de Microsoft. Ce compte lui donne 5 licences pour l’utilisation du logiciel Office 365 », a précisé un cadre technique du MINESUP.

Le ministre de l’Enseignant supérieur met en garde les bénéficiaires des Ordinateurs PBHEV

« Nonobstant les fantasmes et les fantasmagories de certaines personnes, ces ordinateurs sont de très haute facture. On a dit ordinateurs chinois, en incluant une connotation péjorative. Mais en fait ce sont des ordinateurs du monde. Pour quoi ? Parce que si le Hardware est effectivement chinois : assemblage de plusieurs composantes à Shenzhen en Chine, le software est américain. Vous avez un processeur Intel  Atom. Vous avez le logiciel d’exploitation Windows 10. Vous avez le logiciel de production Office 365. Personne ne dit mieux. Avec ces ordinateurs vous entrez de plain-pied dans l’univers de l’université de Troisième génération. Je veux vous demander tout simplement de bien vous renseigner sur la manipulation de cet ordinateur. Parce que d’aucuns en parlent croyant peut-être,  dans leurs illusions, qu’il s’agit des ordinateurs de la vieille génération, HDD. Là vous avez des ordinateurs de nouvelle génération avec un stockage interne et un stockage externe dans le Cloud. Mais encore faut-il que vous puissiez manier de manière efficiente lesdits ordinateurs. Les équipes techniques sont à votre disposition, aussi bien ici à Dschang qu’au ministère de l’Enseignement supérieur ; et même par la partie chinoise et la partie Microsoft.

Un : apprendre à bien manipuler cet ordinateur pour que vous ne croyez pas que cet ordinateur est en panne ou qu’il est inusité alors qu’en réalité c’est vous qui n’arrivez pas à décoder le fonctionnement  technique de l’ordinateur. Deux : faire de cet ordinateur désormais votre outil magique didactique et pédagogique.

Je vous dis : désormais pas un pas sans le PBHEV. Gardez-le jalousement, sérieusement, méticuleusement car d’aucuns peuvent vous dérober cet outil magique. Il sera désormais votre compagnon de tous les jours dans la nouvelle pédagogie inhérente  à l’université de Troisième génération. »

La distribution des ordinateurs PBHEV (Paul Biya High Education Vision)

Après son allocution, le ministre Jacques Fame Ndongo a remis symboliquement 48 ordinateurs aux représentants de différentes écoles de l’Université de Dschang. Le reste du stock devant être distribué  aux bénéficiaires par les différents chefs d’établissement, à savoir les doyens de faculté et instituts.

Faut-il le souligner, l’Université de Dschang a enrôlé outre ses propres étudiants, ceux des instituts d’enseignement supérieur qui lui font confiance.  Soit 30 000 étudiants, puis qu’on a parlé d’exactement 28014 étudiants pour Dschang.

Réaction du Recteur de l’Université de Dschang

Le Prof. Roger Tsafack Nanfosso, recteur de l’Université de Dschang a révélé qu’« il nous a fallu 2H14 minutes exactement, avec l’aide de 100 étudiants pour décharger sept camions de la Garde présidentielle transportant 3000 cartons desdits ordinateurs PBHV, soit 30 000 ordinateurs avec l’assistance de Monsieur le préfet.  Les forces du maintien de l’ordre de la Menoua nous assistent dans leur sécurisation. »

Il a par ailleurs saisi l’opportunité pour transmettre les vives remerciements des populations de la Menoua et de l’Ouest au Président de la République pour la création de la Faculté de Médecine et des sciences pharmaceutiques de l’Université de Dschang, pour aussi la nomination de son « doyen pionnier » ; en prenant l’engagement de tout mettre en œuvre « pour faire commencer les enseignements de cette faculté au courant de ce mois de février ».

Augustin Roger MOMOKANA