...
...
Responsive image

Culture: une compagnie de théâtre professionnel voit enfin le jour à Dschang…

 

Une compagnie de théâtre née à l’Ouest promet un spectacle par mois au public du Cameroun, à Dschang. La  compagnie de Théâtre AfroDram’Art est une troupe indépendante de 05  acteurs, anciens professionnels du théâtre universitaire.

Mise sur pieds en 2014 sous le nom FEC (frères d’essence Croissante), la compagnie est vouée à la création de spectacles théâtraux contemporains, spectacles dans lesquels s’entremêlent de façon cohérente par les gestes, les mouvements et prises de paroles, différents domaines d’expression artistique, relevant exclusivement des arts vivants. L’humour, le conte, la poésie, la chanson et la chorégraphie humoristique, notamment.

Les chevaux de bataille sont : les résidences d’écriture personnelles pour création et représentations théâtrales, les représentations théâtrales d’œuvres littéraires (théâtre, romans, montage poétique) pour leur diffusion et leur exposition lors des séances dédicaces, l’animation constante (mensuelle) de la ville de Dschang, ville où est née la compagnie, espace  par ailleurs socioculturel, universitaire et historique riche en matières premières pour la réalisation de spectacles à portée universelle.

En élaborant des spectacles vifs et vivants DU STYLE CONTEMPORAIN, construits dans un langage soutenu et populiste selon les circonstances, la troupe construit de temps à autre dans leurs spectacles, un espace métissé, sans repli identitaire, un espace imaginaire où se rencontrent des identités culturelles non pas dans un mélimélo conflictuel, mais dans une entrevue  et une coïncidence de valeurs culturelles partagées. La puissance des mots choisis, la disposition stylistique des répliques, le jeu de mots dans leurs prononciations déplacées mais correctes dans un moule humoristique professionnel et intelligent, orientés dans la grande aspiration d’éviter les humains à l’équité et à l’inter culturalité, poussent le spectateur  à se désarmer l’esprit des appétences isolationnistes pour frapper à la porte de la réconciliation.

C’est le 27 Mars 2018, journée mondiale du théâtre, que la compagnie a promis officiellement au public de lui offrir une animation constante dans l’intervalle d’un mois. Le public qui a fait une salle pleine ce jour était exceptionnellement ému par le premier spectacle de la lancée : le temps roule à tombeau ouvert. (stand up show, conte et poésie)

Le paradigme  thématique dominant est la fugacité du temps. Emportant avec lui nos joies, abrégeant  nos rares moments de liesse et d’agrément, embarquant avec lui nos plans et nos aspirations, le temps s’en va à tombeau ouvert, créant des brèches entre notre passé et le présent, au point où il devient difficile de dresser un bilan diachronique de notre vie.

Rassasiant nos esprits de rire et brisant nos cotes d’hilarité,  le spectacle compile des sketchs, des one man show et chroniques humoristiques, des contes riches et des poèmes gaies et originaux, et les organise dans une mise en scène cohérente. Les effets sonores, les effets visuels  et autres surprises scéniques nous plongent dans un univers réaliste qui étend  le contenu sémantique et la valeur humoristique  des sous –thèmes par lesquels se décline la question de la fugacité du temps : l’enfance,  l’école, la télévision et autres médias, le mariage et l’amour, l’alcoolisme, la désacralisation du sexe, l’art et la culture.

Le paradoxe entre le  présent indomptable  et le passé que le temps veut éteindre, fait créer un personnage drôle, qui ne sachant où aller,  devient fou, ou du moins foulosophe. Le rire et la joie stimulés dans un jeu et des textes originaux,  demeurent les chevaux de bataille par lesquels le spectacle s'applique à rendre le public réceptif  et ce dans une ambiance fédératrice. D’ailleurs  la spontanéité du rire, qui nait du récit de nos folies quotidiennes et  de nos gaies émotions  font en sorte que le public soit interactif et que chacun se reconnaisse et engendre en lui une haine contre le temps féroce qui a rapidement tout emporté.

Le prochain spectacle est programmé en mai du fait des activités académiques dans la ville,  les jeux universitaires  et la fêté de l’unité.  Les acteurs sont :

Hector Flandrin FOMBA NOMBO (Humoriste)

Hermann LABOU (Poète)

Franklin TOMBE (Conteur)

Israël SIAKE SIAKE (chansonnier)

William MBEMSI (Acteur)

La « jeune » compagnie aspire à favoriser, développer et animer des espaces culturels et socioéducatifs Camerounais et Africains d’une part, et des plateformes qui rapprochent les identités culturelles sur la base des exigences de l’universalisme d’autre part.

Sinotables.com