...
...
Responsive image

Sdf : Le candidat à l’élection présidentielle de 2018 sur orbite.

Spread the love

 

Il a été présenté au public réunit lundi 30 avril 2018 à Mbouda, dans le département des Bamboutos. A l'occasion d’un meeting de sensibilisation et mobilisation des populations pour les inscriptions massives sur les listes électorales.

Le député du  Social democratic front (Sdf) du Wouri, Joshua Osih Nanbangui a été officiellement présenté, Lundi 30 avril 2018,  par le chairman Ni John Fru Ndi, comme le candidat du parti de la balance à l’élection présidentielle de 2018. C’était au cours d’un meeting de sensibilisation et  d’invitation des populations à l’inscription sur les listes électorale.

Le meeting avait pour cadre l’esplanade de la place des fêtes de Mbouda. Il s’est tenu en présence des membres du Nec (National Executive Comity), du bureau régional Ouest Sdf et des membres résidents du  Shadow cabinet ; que côtoyaient les militants et sympathisants de ce parti d’opposition.

« Le parti a choisi un jeune pour être son candidat à la prochaine élection présidentielle, je suis alors venu à Mbouda pour faire la passation du témoin. Je dois dire que c’est de ma responsabilité de le mettre sur orbite, de le soutenir pour qu’en temps opportun, qu’il soit élu notre président de la République. C’est dire que je ne suis pas venu pour le lancement d’une quelconque campagne électorale, » a laissé entendre, Ni John Nfru Ndi après qu’il ait  présenté Joshua Osih  à la multitude. Sous  les vivats enthousiastes.

Prenant la parole, le héros du jour  déclare être à « la hauteur de la lourde charge à lui confiée » ; à l’intention des militants et sympathisants du parti de la balance, il déclare : « Je vous invite à vous inscrire massivement sur les listes électorales pour être utiles à votre candidat que je représente en lui accordant en temps opportun vos suffrages. Ce n’est que par ce moyen que je serai élu afin d’apporter les grands changements escomptés dans notre pays. Vous devez comprendre que quand le président de la République doit convoquer le corps électoral, les inscriptions doivent impérativement s’arrêter. »

L’avis du candidat est partagé par le secrétaire général  du parti Jean Tsomelou et le président comité exécutif régional Sdf Ouest, Florent Tchangop  qui se sont succédés quelque temps au paravent au pupitre.

Le président de la circonscription électorale Sdf des Bamboutos, Théodore Djatsa a, quant à lui, déclaré que le choix de « notre département [Bamboutos, ndlr] » pour le lancement de cette importante opération de mobilisation des militants et sympathisants du Sdf en cette année électorale est, à n’en point douter, une grande marque de confiance aux populations des Bamboutos. Quand on sait qu’à la présidentielle de 1992, les Bamboutos était le département ayant donné le plus grand pourcentage de voix à cette formation politique de l’opposition.

Un observateur de la scène politique dans le département des Bamboutos pense que Joshua Osih Nanbangui n’est pas venu comme en terrain conquis. A l’en croire, Il s’est agi bien d’un test de popularité qui va lui permettre de se mettre en ordre de bataille. « Pris sous cet angle, il y a lieu de dire que le chemin reste  long à parcourir, Mbouda étant devenu entre -temps l’objet de convoitise de plusieurs partis politiques et non des moindres. C’est dire qu’il ne faut pas perdre de vue que le contexte a changé et que le zèle populaire des années 90 en faveur du Sdf a bien connu l’usure du temps et qu’il faudra mouiller le maillot pour remporter la bataille électorale, » confient, nos sources.

Selon le président de la section Ojrdpc des Bamboutos centre (I) à Mbouda, Jean Claude Tatissong, Mbouda ne saurait être un terrain conquis pour un autre parti autre que le Rdpc. Pour preuve, les responsables politiques de la section ont procédé depuis le 24 janvier 2018, et ce jusqu’au 18 mars 2018, à l’évaluation des inscriptions des membres des bureaux, cellules comités de base, sous-sections, sections sur les listes électorales. « A ce jour, sur les 39766 membres de bureaux, d’après le Sommier politique, plus de 36 milles sont inscrits sur les listes électorales sur plus de 43 milles électeurs inscrits au compteur d’Elecam pour un taux de 83,72 %  au compte du Rdpc. Pour toutes les élections en cette année 2018, je dois dire que le Rdpc les remportera haut la main, » dit-il, rassuré.

Filbert AZAP NDONGO à Mbouda

Photo: DR