La lettre que les populations anglophone ont adressée au Président de la République