Dschang, 03 juillet (Sinotables.com) – Au rang des succès du 30e anniversaire de l’ADIL (Comité pour le Développement Intégré de Leffé), l’exécution de l’hymne national passe en tête.

L’Adjoint au sous-préfet a longuement applaudi la maestria avec laquelle les Baleffé ont exécuté l’hymne national samedi 30 juin 2018.

Entonné par Nguefack Christophe, Commissaire Scout, l’hymne national du Cameroun a retenti dans le ciel, porté par une telle ferveur patriotique qu’on a cru se retrouver dans un camp de réarmement moral, dans une école militaire.

Puis il y a eu cette sculpture monument offerte par Fongang Jean Pierre, un artisan sculpteur installé à Douala. Cette œuvre haute de près de 2m est un regard croisé sur la crise des valeurs qui secoue notre société. En même temps l’artiste a voulu secouer les uns et les autres quant à la mise en place du musée Baleffé. Il lui a en effet offert le première œuvre.

Autre succès retentissant, le vente aux enchères d’un numéro du journal « ECHO DE LEFFE » dédicacé par l’Adjoint du sous-préfet, le chef du village Leffé-Foto, le président d’honneur et le président actif de l’ADIL. Cet exemplaire mis à prix à 1000 FCFA, dont la criée était assurée par Thierry Tazeunang, a été adjugé à 65000 FCFA et est revenu à Sa Majesté Momo Soffack, chef supérieur du Groupement Foto représenté par son grand notable Mbii Saadifo qui a tué les enchères.

Pour le reste, la clôture du 30e anniversaire de l’ADIL a été un moment de grand déploiement culturel, de la démonstration de l’amour de leur appartenance à Leffe-Foto, de l’exaltation à poursuivre les chantiers entamés.

Pour le président actif de l’ADIL, Nanfack Fidèle, « dans l’histoire de l’humanité nul n’a jamais choisi ses origines. Nous héritons de nos parents et plus précieusement de Dieu tout ce que nous sommes  et avons.»

Oui ! En effet, l’Adjoint au Sous-préfet de Dschang, ZE Franck n’a de cesse, au cours de son intervention, invité les Baleffé à se souder davantage les coudes pour construire leur village. Reconnaissant et citant, au passage, quelques noms de dignes fils de ce village dont les performances et le rayonnement font la fierté de l’arrondissement de Dschang. Le proviseur du Lycée bilingue de Dschang, Kenfack Pierre Marie, fait partie de sa liste.

Présentant le rapport financier du congrès, le bureau a encaissé 3.228 700 FCFA. Cette somme est le fruit de la volonté des filles et fils Baleffé de Dschang, Loum, Mbouda, Ngaoundéré, Diaspora, Douala, Yaoundé, Bafoussam, Leffé ; elle est aussi celle des amis du village.

Notre reportage en photo (à suivre)

Augustin Roger MOMOKANA