...
...
Responsive image

Chantiers de la CAN TOTAL 2019 à Mbouda: le Premier Ministre n’est pas content.

 

Dschang, 11 juillet (Sinotables.com) – La visite lundi 09 juillet 2018 du Premier Ministre, Philemon Yang, dans les chantiers de la CAN 2019 dans la région de l'Ouest a permis au Chef du gouvernement de jauger le retard de Mbouda en termes de structures d'accueil et de divertissement propice à ce genre d'événement hautement sportif.

Au-delà du jeu, l'enjeu footballistique est financière en ce que les hautes compétitions d'envergure comme la CAN s'accompagnent de grands mouvements de foules de supporters qui sont de fait des touristes aisés, envieux de découvrir et de se donner des raisons de dépenser pour vivre leur passion du foot, même loin des stades.

Il ne fait aucun mystère, quand on consulte le listing des sites visités en ce périple  dans l’Ouest, d'affirmer que Mbouda ne dispose pas d'hôtel à la hauteur de l'événement, pas plus que son arrière-pays plutôt prospère en résidences privées plus costauds que ces hôtels qui attirent les eurodollars dans d'autres villages du genre Bana ou près de Bafoussam.

On avait déjà observé notre fébrilité en matière d’infrastructures d'accueil, lorsque qu'au soir de l'intronisation de l'actuel chef Supérieur Bangang, une vilaine pluie sur le tard avait contraint les invités à essuyer les tribulations les plus abjectes sur les bourbiers d'une route reprofilée à l'occasion, faute d'un seul hôtel a Bangang pour "fuir la pluie".

Et ce n'est ni à Babadjou, ni à Galim, ni dans les 16 autres villages des Bamboutos  que vous trouverez des structures d'accueil recommandables.

Des villages plus connus par les noms de leurs milliardaires et l'allure de leurs résidences que par des réalisations faites pour valoriser cet arrière-pays qui ne manque pourtant pas de suggestion génératrice de valeur ajoutée.

C’est clair, le département des Bamboutos ne dispose pas d’infrastructure de standing international pour accueillir une équipe, et de loisirs visitables pendant la compétition?

Un groupe de plusieurs supporters souhaite pique-niquer dans notre contrée, même en logeant dans des tentes pendant cette CAN, quel site touristique lui recommandez-vous dans votre village, que ce soit Bangang, Batcham, Bamendjo, Bâtie, Bamesso, Bagham, Babete, Bamougong...? Quel en est le niveau d'aménagement? Et que dire des souvenirs?

Quelle fabrication locale artisanale ou industrielle leur vendrons nous, pour constituer un souvenir original, plus apte à exprimer le chez nous comme origine source?

Leos DOUANLA