...
...
Responsive image

Menoua : les kidnappeurs ont relâché les 8 otages de Fongo-Tongo.

Spread the love

 

Dschang, 18 juillet (Sinotables.com) – Selon nos sources concordances, les 08 personnes enlevées la semaine dernière dans les villages Tchouanwa  et Ngap Atogia, dans le groupement Fongo-Tongo, auraient été libérés lundi 16 juillet.

« Samedi ils ont d’abord libéré une maman dont l’état de santé s’était beaucoup dégradé. Puis ce lundi j’ai appris que les sept autres otages auraient été libérés et se trouveraient à l’heure où je vous parle dans leur famille respective», a confié à notre journal le fils d’un otage libéré.

Des individus non identifiées avaient envahi les villages Tchounwa et Ngap Atogia dans le groupement de Fongo-Tongo. Au cours de cette incursion, des affrontements avaient opposé les assaillants aux populations.

Le bilan de cette agression est lourd : un mort, des domiciles et boutiques, véhicules incendiés et huit personnes enlevées.

Sur l’identité des envahisseurs, personne ne veut croire qu’il s’agirait des indépendantistes de l’Ambazonie. Leur mode opératoire s’assimile aux actes coupeurs de route, de bandits de grand chemin.

Pour autant que les otages aient été libérés, les populations de l’arrondissement demeurent sur le pied de guerre. Elles veulent en découdre avec ces « gens qui les ont interdit de venir faire le marché de Alou et qui croient devoir venir se ravitailler à Dschang et à Fongo-Tongo pour pourvoir leur marché.

Qui sont-elles ces « populations » qui exigent le départ des forces de sécurité ?

Quant à la marche de la semaine dernière pour  exiger le départ des responsables de la police et de  la gendarmerie de Fongo-Tongo, Sinotables.com a appris que cette colère des populations faisaient suite à la mise en liberté par la gendarmerie des 03 assaillants capturés par les groupes d’autodéfense ; et la non disponibilité des éléments de la police à l’alerte donnée par les populations attaquées.

Augustin Roger MOMOKANA