Le rejet de nos ancêtres est la source de plusieurs de nos problèmes, surtout quand nous arrivons à un moment de la vie ou nous nous sentons perdus, égarés, incapables de nous comprendre, de vivre… La solution se trouve directement dans la spiritualité.

La recherche de l’équilibre et d’harmonie.

Je suis dans la concession de ma mère, c’est ici qu’elle a vu le jour et c’est ici qu’elle est rattachée. Je suis venu parler avec la nature, avec les esprits de mes ancêtres car je suis en face à une porte qui me permet d’entrer dans une nouvelle phase d’activité avec le monde invisible, le vrai monde.

Pour y aller, j’y ai apporté le jujube, uniquement le jujube. Étant là, j’appelle mes ancêtres de tous les générations, et quand je sens qu’ils sont déjà présents, puisqu’ils le sont toujours, je les glorifie, je leur dis ma reconnaissance et ma gratitude pour tous les douleurs qu’ils ont subi durant des siècles pour que nous soyons là aujourd’hui.

Ici vivent les esprits, les esprits des personnes qui me connaissent, des personnes que je porte leurs noms, des personnes qui ont vécu ici et qui y vivent encore. Voilà pourquoi je ne doute pas qu’ils m’écoutent, déjà que je suis une preuve vivante.

On ne vient pas ici demander le mariage, le visa encore moins l’argent. On vient chercher l’équilibre, l’harmonie, le bon sens, l’esprit de justice et la force qui nous permettront de travailler pour satisfaire nos besoins. On vient aussi demander pardon pour nos frères égarés qui agissent en insensés et attire leur colère. On vient parler directement à la nature dans la nature.

En retour, mon grand-père, mort depuis 1998 m’a demandé de prendre la terre et d’emporter avec moi. Les initiés connaissent le reste…

Gloire et immortalité à nos ancêtres méritants.

NZODJOU FOTSING