Présidentielle du 7 octobre : les enseignants peuvent-ils influencer le choix du futur président ?

 

Les enseignants demandent une coalition avec celui des candidats  à la présidentielle qui leur garantirait une amélioration salariale dès son installation à Etoudi. Au même moment, certains médias annoncent la revalorisation imminente des salaires du personnel de l’Etat.

« Enseignants du Cameroun, unissons-nous et rangeons nous dans la coalition politique/enseignants, pour performer notre système éducatif », lance Jean Bosco Zébazé sur une page Facebook nouvellement créée  et baptisée Etoudi2018: coalition enseignants/politiques.

Si cette coalition venait à voir le jour, cela pourrait-il influencer l’issue du scrutin du 7 octobre ? L’effectif de la population enseignant n’est pas à négliger. Il pourrait avoisiner le million, dans une population électorale avoisinant 7 millions.

L’idée d’une coalition des enseignants, auquel pourrait venir se joindre le personnel de la santé, avec un candidat à la présidentielle apparait comme la seule alternative possible pour impulser le changement du régime au soir du 7 octobre. Mais cela est-il possible?

« Suivez nous jusqu’à la fin du processus pour avoir une idée car après les élections il faudra que vous aussi en tant que professeur fassiez la même chose car dans le DSCE il nous est demandé de le faire avant 2025 » : Maurice Djiongo.

Augustin Roger MOMOKANA

 

Présidentielle du 7 octobre : les enseignants peuvent-ils influencer le choix du futur président ? – Sinotables