Voilà le genre de phrase que quand une fille lance à côté de moi, je ne parviens plus à la respecter.

Les filles paresseuses aiment trop se plaindre et accusent les hommes d’être dures, chiches… partout où elles passent. Elles se considèrent comme des moutons qu’on doit pâturer chaque matin, et parviennent même à croire que les hommes ont le droit de leurs donner et elles ont pour devoir de prendre. Certaines vont même jusqu’a croire qu’elles peuvent prendre pour l’homme mais que la femme ne doit pas donner à l’homme.

Cette mentalité est née depuis le jour où l’église à raconter aux femmes qu’elles sont tirées de la cote de l’homme, et qu’elle doit vivre sous les lois masculines, et depuis ce jour, les femmes ont abandonné leurs devoirs.

Moi que vous voyez là, je ne donne pas l’argent aux femmes, non, je les montre comment chercher l’argent pour vivre indépendante des hommes, car quand une femme à son autonomie financière, elle attire le respect et la considération, elle choisit l’homme de sa vie et ne vit pas l’esclavage conjugal comme les filles éternelles assistées.

La femme séductrice n’est plus celle qui a mis les cheveux de morts sur la tête avec une peau huilée, elle n’est non plus celle qui est capable d’écarter ses pieds 5 fois par jour et de tourner ses reins au lit comme le scorpion, mais plutôt celle qui peut contribuer à l’achat du terrain, à la scolarité des enfants… Quand la femme est ambitieuse, l’homme se sent en sécurité, l’amour règne à la maison et le bonheur est intense.

Une fille paresseuse est juste une prostituée qui se cachent car elle ne travaille pas et porte les chaussures de 25 000 avec les cheveux de 50 000, on connait son vrai mériter, le piment.

Si une femme veut mes 100 FCFA, elle doit me montrer 30 FCFA qu’elle à travailler, sinon je vais l’aider à travailler, lui montrer le chemin, tout faire pour qu’elle y arrive, si à jamais elle veut arriver.

Je n’aime même pas dire bonjour à une fille qui demande même l’argent des serviettes hygiéniques, à moins qu’elle soit encore élève…

Que les paresseuses qui lisent ça m’excusent…

FOTSING NZODJOU