Mercredi 19 septembre en début d’après-midi, le Délégué départemental des Enseignements secondaires, le corps enseignant  et l’association des parents d’élèves et enseignant conduit par son président, se sont retrouvés dans la salle polyvalente du Lycée Classique de Dschang pour rendre hommage à Madame MEZAZEM Madeleine proviseur sortant admise à faire valoir ses droits à la retraite et pour accueillir M. ATEM NDE Jean Claude,  ancien Surveillant général du Lycée Bilingue d’Etoug-Ebe (à Yaoundé), nommé en remplacement  de madame de MEZAZEM.

Celle qui s’en va, madame MEZAZEM Madeleine a été magnifiée pour son management et les performances scolaires sans cesse croissantes depuis son arrivée, en 2014, à la tête de cet établissement créé en 1960.  Elle a eu l’honneur d’être non seulement la première fille du département de la Menoua à accéder aux fonctions de proviseur du Lycée Classique de Dschang, mais  elle a eu surtout la chance de devenir le proviseur de cet établissement scolaire où elle a réalisé ses études secondaires.

Celui qui prend en main le provisorat du Lycée Classique de Dschang est à son premier poste en tant que gestionnaire direct. Mais  il aura un personnel très chaleureux, une association des parents d’élèves attentive et attentionné aux exigences du lycée, et surtout des élèves pour la majorité assidus et consciencieux. Le défi sera sur le plan des performances: Améliorer la barre placée par son prédécesseur. Certes elle est  haute, mais elle mérite des améliorations.

Il n’est pas superflu de souligner que le Lycée Classique de Dschang se trouve dans un environnement très concurrentiel, avec parfois d’autres lycées qui lui ravissent la vedette. La grand-mère, comme elle pourrait se revendiquer, doit ajuster ses recettes pour prendre la tête du peloton.  M. ATEM NDE Jean Claude a placé son administration sous le « signe de la continuité et de l’innovation ». Toute une philosophie  dont l’implémentation est très attendue par les partenaires de l’éducation.

Le nouveau proviseur du Lycée Classique de Dschang, M. ATEM NDE Jean Claude, est en poste.

Présidant cette cérémonie de passation de service, KENFACK Laurent a rendu un hommage appuyé à Madame MEZAZEM pour le goût constant de l’effort et souligné, à l’attention de M. ATEM NDE Jean Claude, qu’il prend en main les rênes d’un établissement mythique dans la région de l’Ouest. Il est mythique parce que Dschang est le quartier latin.

La cérémonie s’est achevée autour d’un buffet concocté par l’association des parents d’élèves et enseignants.

Augustin Roger MOMOKANA