1 but à 0. C’est le score de la Coupe du Tournoi sportif et culturel du Vivre Ensemble organisé à Bansoa, par Me Penka Michel.  Elle a opposé Nlonako Nylon à New Bell. Le premier  a soulevé dame coupe. C’était en présence des autorités administratives  et municipales conduites par le 2e Adjoint Préfectoral de Dschang.

« L’engouement, l’émulation que tout cela a suscité a moi-même surpris. Déjà surtout pour les dames, les mamans qui jouaient au handball. J’avoue qu’au début j’avais beaucoup d’hésitation. Je ne croyais pas  voir les mamans aller au stade pour jouer. Mais j’ai été agréablement surpris de voir qu’elles ont joué tout leur tournoi. Elles ont même exigé à jouer leur match de classement. » : Maitre PENKA Michel est avocat au Barreau du Cameroun. Il est par ailleurs chef de 3e degré à Penka-Michel.

Le tournoi qui comportait un volet football, un volet handball, et un volet danses patrimoniales s’est joué sur deux mois, soit du 22 juillet au 23 septembre 2018  accueilli des quartiers du centre urbain de Penka-Michel.

08 équipes, dont 4 masculines pour le football et 4 féminines pour le handball, ont âprement disputé les deux championnats qui se jouaient les mercredis pour le handball et les dimanches pour le football.

« Cette heureuse initiative participe à l’encadrement et à l’animation de nos populations (…) Le sport faut-il encore le rappeler, est un important outil de brassage des communautés. C’est une activité pédagogique qui permet de véhiculer des valeurs sociales importantes telles que l’esprit d’équipe, la discipline, le respect des autres et le fair-play. Les valeurs ci-dessus ont été respectées par tous durant ce tournoi dont l’esprit fondamental était la promotion du vivre ensemble à Penka-Michel », dit le Sous-préfet MAMMOUDOU MAOUNDE.

A l’issue du championnat, les équipes ont joué un barrage qui a permis de désigner les finalistes. En handball, ce sont Lac Plateau et New Bell qui se sont confrontés en finale, sanctionnée par la victoire du premier. Tandis qu’en football, New Bell est tombé face à Nlonako Nylon par la plus petite des marques (0-1).

« Occuper les jeunes pendant les vacances pour éviter l’oisiveté. Nous le savons, l’oisiveté est la mère de tous les vices. Les enfants qui s’ennuient vont au bar, ils se droguent. Mais en les occupants par ce qui les intéressent le plus, le sport et même la culture, ils se distraient et en même temps ils préservent leur santé » : Me PENKA Michel.

Pour le promoteur, les objectifs recherchés par l’organisation du tournoi ont été largement atteints. Les acteurs féminins et masculins ont durant le tournoi fait montre du fair-play, de la discipline. Il a permis d’exalter leur vivre ensemble et l’harmonie qui règne entre les différentes communautés présentes à Penka-Michel.

Les grands vainqueurs des différentes sont :

  • Football : Nlonako Nylon (140 000 FCFA)
  • Handball : Lac Plateau (30 000 FCFA)
  • Danses patrimoniales : Baya (20 000 FCFA)

Toutes les 08 équipes participantes au Tournoi ont reçu chacune une prime de participation  non négligeable.

« Je vous rappelle, pour ceux qui ne le savent pas, que Maître Penka-Michel est bel et bien membre du bureau de la section RDPC de Penka-Michel dont je suis le président. C’est dire que cette activité qui s’achève aujourd’hui  va en droite ligne de la politique dont nous sommes les dépositaires à Penka-Michel ; la politique du Renouveau National qui prône le vivre ensemble  comme il l’a si bien dit. Voyez-vous lorsqu’on est divisé on est fragile ; lorsqu’on est uni on est plus solide », Sa Majesté  FOZANG TIAZE est le président de Section RDPC de Penka-Michel, et par ailleurs Maire de la même ville.

Remise de poussins aux bénéficiaires, en marge de la Coupe du Tournoi sportif et culturel du Vivre Ensemble à Penka-Michel.

Le Tournoi sportif et culturel du Vivre Ensemble a bénéficié du soutien de CMEC MONNEYLAND, un établissement de microfinance très en vue dans l’arrondissement de Penka-Michel. Cette société coopérative d’épargne et de crédit affiliée au réseau Binum Tontine a d’ailleurs saisi l’opportunité pour remettre en public des crédits à deux organisations paysannes. L’un a reçu 700 poussins, l’autre 500.

Augustin Roger MOMOKANA