Joshua OSIH est le premier candidat à l’élection présidentielle du 7 octobre à avoir foulé le sol de la Menoua dans le cadre de la campagne électorale pour l’élection du président de la République du Cameroun.

Accompagné par Ni John FRU NDI, Jean TSOUMELO, S.M. TCHATCHOUA, et bien d’autres cadres du SDF (Social Democratic Front) Joshua OSIH a effectué son entrée dans la ville de Dschang samedi soir, à 20heures,  escorté par des vrombissements assourdissants de voitures et de motos.

« L’élection présidentielle n’est pas un jeu de football. L’élection présidentielle c’est beaucoup plus que ça. C’est la rencontre d’un homme qui porte un programme, qui porte avec du courage et de l’audace des propositions pour transformer ce pays. »  Joshua OSIH le candidat du SDF devant près d’un millier de personnes.

L’Entrée du Marché A avait été transformée en place des fêtes.  Avec une tribune  et une estrade. Le meeting prévu en journée, et à ce lieu pour capter les commerçants s’est finalement tenu dans la nuit, mais en présence d’une foule nombreuse sortie des maisons par les klaxons.

Le sénateur Etienne SONKIN, cheville ouvrière de l’organisation a salué les militants, sympathisants, et curieux pour leur patience, avant d’introduire le chairman Ni John FRU NDI.

« Il y a un adage qui dit que tu es vieilli, tu envoies ton enfant. C’est ce que j’ai fait. Mais je n’ai pas abandonné l’enfant. Je l’accompagne. » Ce message de Ni John FRU NDI a été très applaudi. Il traduit l’alternance dont rêvent les Camerounais.

Prenant la parole à son tour, le candidat du SDF, Joshua OSIH a déclaré qu’il y avait deux candidats à cette élection : le président sortant et lui-même. Les autres candidats ayant été proches  du président sortant n’ont pas de  projet de société viable à faire valoir.

M? Joshua OSIH présente son projet de société à l’électorat réunit à Dschang samedi 22 septembre

Abordant la question de la misère de la population, le candidat du SDF a annoncé  qu’il compte, si les Camerounais lui font confiance, revaloriser les salaires  de manière à ce que le SMIG reflète les potentialités du pays qui est l’un des plus riches d’Afrique. De la crise anglophone, il promet 100 jours pour faire rétablir la paix au Cameroun.

« Je prendrais des mesures fortes et courageuses pour remettre le Cameroun au-devant de la scène internationale. Parce que ce sont les Camerounais qui en bénéficieront. Je serai le premier pays d’Afrique, d’Afrique noire qui aura une politique sociale audacieuse.  En tant que président de la République aucune femme camerounaise ne devra plus se cacher dans sissongho pour accoucher d’un petit Camerounais. De la conception en passant par l’accouchement, même si c’est par césarienne, jusqu’au 2e anniversaire du bébé, tant que le bébé est Camerounais, ça sera gratuit»,   Joshua OSIH.

Augustin Roger MOMOKANA