Présidentielle du 7 octobre : « Les prochaines années seront capitales pour le Cameroun », dit Paul Biya depuis Maroua.

 

« Je sais pouvoir compter sur vous pour faire, le 07 octobre prochain, le choix qui nous permet d’avoir de notre côté « la force de l’expérience » ».

Le président sortant et candidat à sa propre succession à la tête de l’Etat, est finalement descendu sur le terrain pour la campagne électorale. Paul Biya a rencontré samedi 29 septembre, à Maroua, les populations de l’Extrême-Nord.

« Si j’ai choisi de venir en campagne chez vous, à Maroua, c’est pour vous dire toute l’estime que je porte à votre région. Et vous dire aussi mon engagement à lui faire profiter des grandes opportunités qu’offre actuellement notre pays. »  

Devant les populations du septentrion réunies samedi à Maroua, le président Paul Biya a, curieusement, annoncé qu’il veillera au retour de la paix et de la sécurité dans les régions anglophones après sa réélection le 7 octobre.

« (…) il nous reste évidemment à restaurer la paix dans nos régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, meurtries par les exactions des sécessionnistes. En apportant à nos compatriotes de ses deux régions toutes les satisfactions qu’elles sont en droit d’attendre et en les protégeant contre les excès de ces soi-disant libérateurs, nous démontrerons que leur avenir se trouve bien au sein de notre République », leur a-t-il lancé.

Paul Biya a annoncé que le prochain septennat, s’il est reconduit à la tête de l’Etat, sera celui des « grandes opportunités », c’est-à-dire de la « bataille du développement. Pour l’Extrême-Nord, cette bataille sera axée sur l’exploration suivie de l’exploitation  minière (pétrole et minerais), la remise à niveau des anciens barrages hydro-électriques, la construction effective du chemin de fer N’gaoundéré-Ndjamena via Kousseri, entre autres.

« Les prochaines années seront capitales pour le Cameroun », dit Paul Biya depuis Maroua. Mais après le lancement de sa campagne électorale depuis Maroua quelle autre  ville du Cameroun accueillir le président candidat et son épouse?

Augustin Roger MOMOKANA

Présidentielle du 7 octobre : « Les prochaines années seront capitales pour le Cameroun », dit Paul Biya depuis Maroua. – Sinotables