Présidentielle du 7 octobre : Maurice Kamto sous la pluie comme sous le soleil.

 

Le professeur Maurice Kamto, candidat à la présidentielle du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun),  sous le soleil comme sous la pluie,  mobilise les foules dans sa marche vers Etoudi.

Le candidat du MRC était à la place des fêtes de Dschang mercredi 3 mars, pour sa campagne électorale dans le département de la Menoua.  Une Place des fêtes dont la tribune avait été ceinturée (par qui ?), pour empêcher toute intrusion des militants du MRC.

« Kamto a fait un geste qui marquera à jamais les esprits. Le fait de refuser le parapluie pour se laisser pleuvoir dessus est un message fort au peuple camerounais : S’il pleut sur vous, il doit pleuvoir sur moi» : Robert Djimon.

Tout un meeting sous une pluie battante, mais en présence des milliers de personnes (militants, sympathisants et admirateurs) déterminés à s’abreuver  à la source du « tireur de pénalty ».

Mais avant l’arrivée du candidat Kamto, André Blaise Essama et Valsero ont fait le travail de réarmement moral de la foule qu’ils ont nourri de l’énergie du lait de la résistance.

Et lorsqu’il pose les pieds  sur le podium, Maurice Kamto déclenche la pluie qui l’accompagnera jusqu’à la fin du meeting, c’est-à-dire après le pénalty.

Maurice Kamto sous la pluie comme sous le soleil

Le message est passé malgré la pluie. Maurice Kamto ne prendrai jamais ses vacances  à l’étranger, mais au Cameroun qui est un beau pays, a-t-il déclaré, ajoutant que le Centre Climatique de Dschang devra faire partie de ses destinations de rêves sous son mandat.

Au plan de la santé, la césarienne sera gratuite. De véritables pharmacies seront ouvertes dans les hôpitaux, tout comme les universités seront dotés de grandes bibliothèques.

Augustin Roger MOMOKANA

Présidentielle du 7 octobre : Maurice Kamto sous la pluie comme sous le soleil. – Sinotables