...
...
Responsive image

Culture : dédicace de « Aux confins du Jala’a… » mercredi 24 octobre à l’AFC Dschang.

 

Rendez-vous mercredi 24 octobre, à l’Alliance franco-camerounaise de Dschang. Le nouvel ouvrage d’Alain Cyr Pangop sera présenté au public à l’occasion de la cérémonie de dédicace.

« Aux confins du Jala’a de Joseph-Francis Sumegne : une nouvelle école de l’art contemporain » est un essai de 61 pages, édité chez Editions Livre Ouvert.

Cet essai explore à la fois une philosophie et un art. Le Jala’a est philosophie en ceci qu’il  se nourrie de rebus, des rejets de la société de consommation. Un art parce qu’il est l’aboutissement du processus de transformation de la poubelle.

Joseph-Francis Sumegne se fait fou, en allant d’une poubelle à une autre, en quête de la matière première pour « La nouvelle liberté ». Il est un fou car, au lieu de ramasser les déchets biodégradables pour nourrir ses cochons, ses poules ;  il choisit la ferraille, le caoutchouc et les ustensiles « irrécupérables » pour tailler des objets bizarres.

Pourtant cette folie donne naissance à des œuvres uniques.  Et l’artiste ne vit que de celles-là. Il est exposé dans les meilleurs musées et galeries à travers le monde.

Ainsi « La nouvelle liberté », œuvre majeure de l’artiste,  tutoie la Tour Eiffel (France), la Liberté (Etats-Unis). Elle les tutoie, sans être taillé sur le béton, le bronze, le plâtre ou le fer. Elle est une œuvre de récupération majeure de la fin du XXe siècle.

A travers son livre Alain Cyr Pangop  vous invite à explorer les contours d’une « nouvelle école de l’art contemporain», dressez avec l’écrivain le rapport entre le pharaon et le roi, le rapport entre la poubelle et les objets cultes.

L’écrivain, l’artiste, l’éditeur vous donne

Rendez-vous samedi à l’Alliance franco-camerounaise de Dschang.

Mercredi 24 octobre 2018.

A 16H00

 

Augustin Roger MOMOKANA