L’Agence municipale de gestion des déchets (AMGED) a tenu son conseil d’administration (CA), le jeudi 25 octobre 2018. Elle était présidée par Dr Bipele Kemfouedio Jacques, 2e Adjoint au maire représentant le maire président du CA empêché.

« Félicitations à l’AMGED, pour l’excellente qualité de tenue des documents de travail.»
Le satisfécit de Innocent Dongmo Demanou, chef de Service du Développement local à la Préfecture de Dschang et représentant du préfet de la Menoua au Conseil d’administration de l’AMGED (l’Agence municipale de gestion des déchets) traduit la reconnaissance des efforts déployés par Barthélémy Ndongson Lekané et son équipe pour ramasser et traiter les déchets de la cité universitaire.

Le conseil d’administration de l’AMGED a planché sur la situation de l’année en cours. Il en ressort que le budget de l’exercice en cours arrêté à (108 millions 623 mille 934 FCFA est exécuté en investissement à 76 422 818 FCFA, soit 70,36%.

Par ailleurs, et dans la perspective du vote du budget de la commune de Dschang pour l’exercice 2019, les administrateurs ont examiné et adopté, sous réserve de la prise en compte des chiffres correspondant aux opérations de collecte des déchets, le projet de budget de l’AMGED équilibré en recettes et en dépenses à 80 millions 922 mille 826 FCFA.

Au nombre des perspectives inscrites dans le plan d’action 2019 figurent en bonne place : le recrutement de quatre conducteurs de tricycle ; la suppression du dépôt d’ordures du marché “B”, pour l’instauration de la pré-collecte participative ; la suppression des dépôts sauvages dans toutes les zones de pré-collecte ; la mise en place de quinze compostières communautaires ; la production de six cents tonnes de compost ; l’acquisition de nouveaux équipements de production…

Le Conseil d’administration est revenu, avec insistance, sur la nécessité pour le Conseil municipal de transférer les compétences sur les activités de collecte à l’AMGED.
L’AMGED est un établissement public communal ayant pour mission de capitaliser et pérenniser les acquis du projet de “Maîtrise de la gestion, du traitement et de la valorisation des déchets solides ménagers” (MAGETV).

Rapidement son rayonnement impacte positivement l’image de la commune, au plan national et international.

Elle s’occupe de la coordination de la mise en œuvre du schéma directeur de la gestion des déchets, de la recherche de fonds complémentaires, pour venir en appui aux efforts de la commune.

Augustin Roger MOMOKANA