Projet avec Mette Kit Jensen du Danemark et des Sapeurs de Yaoundé au Cameroun dans le cadre du Festival International d’art Performance du Cameroun, Perform’Action Live Art 2.

Oui ! il existe bel et bien un mouvement de Sapeurs au Cameroun , avec tous les codes vestimentaires et bien-sûr une philosophie.
Au delà du vêtement, de l’élégance et de l’extravagance, le Sapeur se définit comme un épicurien et le symbole du “bien-être” et du “bien-vivre», le Sapeur développe toute un art de vivre qui a une Histoire.
Mouvement créé dans les années 80 , par des congolais , vulgarisé par des Stars de la musique comme Papa Wemba , la Société des Ambianceurs et des Personnes Élégantes (SAPE) et ses Sapologues survivent encore aujourd’hui , malgré une baisse de régime , on est loin de l’époque où à Paris , Kinshasa , Bruxelles ou Brazzaville , on assistait à de véritables Show , défilés dans les rues , où chaque Sapeur relevait d’ingéniosité pour soit , montrer ses chaussettes “Burlington” ou faire découvrir sa pochette “Pierre Cardin”
Le Sapeur ne porte pas le même vêtement deux fois dans la même semaine, le Must c’est d’avoir à agencer trois couleurs, et la cerise sur le gâteau, c’est toujours cet accessoire qui tue : Une Broche Yves Saint Laurent ou une pochette Kenzo… La chaussure est un élément essentiel chez le Sapeur, une montre “Cartier” ou un Cigare “Davidoff” viennent compléter la panoplie de ces férus de la Mode.
“Le Sapeur gagne 1000 fcfa et investit 995 fcfa dans les vêtements” disent ils….
La Sape a encore de beaux jours devant elle, malgré la crise économique qui oblige parfois certains Sapeurs à “mixer” la vraie Marque et les copies.
Christian ETONGO