Samuel Eto’o fait envoyer le journaliste Micheal Doppas de radio Soleil FM en prison. C’est en tout cas l’idée qui transpire de la conférence de presse de Nyassa Soleil, Pdg du Groupe média Soleil et Investigation, lundi dernier.

Selon Nyassa Soleil, « Micheal Doppas n’a jamais diffamé Samuel Eto’o. Il a fait une chronique dans laquelle il critiquait Eto’o qui, aujourd’hui est en froid avec tous les anciens joueurs », rapporte Cameroun Info.Net.

Faute d’obtenir le renvoie du journaliste, Samuel Eto’o, par l’entremise de ses avocats, à décidé d’envoyer le journaliste en prison. « On m’a demandé de renvoyer Michael Doppa…j’ai dit non », explique le président de la Ligue départementale de football du Mbam et Kim, par ailleurs président du Groupe Média Soleil et Investigation.

Pour mémoire, au cours de l’émission « Sport et Investigation » du 17 septembre 2018, Michaël Dopasse Pipelassi et son consultant Sébastien Ebala font des révélations troublantes contre Samuel Eto’o, notamment sur sa prise de pouvoir et son contrôle du staff des joueurs des Lions Indomptables à travers des pratiques sexuelles de contre nature.

Actucameroun qui était à la conférence de presse de Nyassa Soleil rapporte que le promoteur de Soleil FM a exprimé son indignation de l’acharnement de deux journalistes proches de Samuel Eto’o : Martin Camus Mimb et Ernest Obama contre leur confrère détenu à la prison centrale de Kondengui.

Il serait important de le mentionner, cette affaire s’est finalement transportée sur une chaine de télévision de Yaoundé pas dans le sens de dénoncer la violation contre la liberté de la presse.
Malheureusement un invité du Club d’Elite (Vision 4), en l’occurrence Souley Onohiolo s’est fait incendier la chapka (sa chéchia russe) alors qu’il exprimait sa sympathie pour le confrère en difficulté avec la justice. Le présentateur du programme, Ernest Obama, puisqu’il s’agit de lui s’est lâché « Je répète encore que nous devons être responsables, si nous allons à la télé dire que monsieur Souley est homosexuel, nous devons apporter les preuves de son homosexualité », selon 237 Actu qui publie le clash.

Augustin Roger MOMOKANA