Le mandat du Comité de normalisation de la FECAFOOT (Fédération camerounaise de football) arrivera à son terme ce mercredi 12 décembre 2018, avec l’assemblée générale élective pour doter l’organisation d’un comité exécutif.

Bamboutos Football Club ne participera pas à l’assemblée générale élective de la FECAFOOT mercredi 12 décembre. Le président du « Club aux millions de supporters » l’a fait savoir à travers un courrier au président du Comité de Normalisation de l’instance faitière du football au Cameroun.

« Nous refusons ferment de participer à une élection biaisée qui s’est déjà tenue en aparte dans les boîtes de nuit et les bars avec des voyous, et dont les résultats sont connus d’avance », signe le président des Mangwa Boys qui, par cette même occasion, demande au président du Comité de Normalisation de « bien vouloir retirer BAMBOUTOS FC de votre comité électoral et de vous trouver un club qui pourra cautionner cette supercherie ».

Rappelons, par ailleurs, que la sérénité de la préparation de l’assemblée générale élective est entachée par nombreuses crises dont la dénonciation des cas d’irrégularités lors des élections au niveau départemental, et le clash entre Samuel Eto’o et Joseph Antoine Bell. Ce dernier qui avait introduit son dossier de candidature a été approché par le premier agissant au nom de l’Etat, pour lui proposer le poste de Directeur technique national, en contrepartie du retrait de sa candidature. La négociation secrète s’est retrouvée sur la place publique. Du coup leurs partisans se sont constitués en clans qui se déchirent par courriers interposés et d’invectives de toutes natures sur les réseaux sociaux.

Roger Milla s’interpose, courroucé par le cinéma pour lequel il tient Samuel Eto’o pour responsable, « moi je ne veux plus qu’il m’appelle son père, tant qu’il n’a pas changé de comportement, de trajectoire, qu’il ne m’appelle plus son père. Au début il m’écoutait et je ne sais pas s’il vous a dit que je laissais mon boulot à Montpellier pour aller le soutenir à Barcelone et j’ai continué à le soutenir jusqu’à ce qu’il dévie comme il est entrain de le faire. Je ne peux pas accepter qu’il soit à l’origine du désastre du football camerounais. »

Ces clashes pourront provoquer un renversement de situation. Au lieu de Seidou Mbombo Njoya que Samuel Eto’o et Bell Joseph Antoine voulaient favoriser en concluant leur deal avorté, pourquoi ne pas faire confiance à quelqu’un d’autre ? Et de ce point de vue le candidat Daniel Nyamsi Mongue semble bien parti. Le candidat de 43 ans dit jouer le centriste. Surtout il a pour rêve de rendre le football que les uns ont compliqué « naturel et normal ». Mais il aura à évacuer le dynausaure du football qu’est Franck Happi, à neutraliser Emmanuel Maboang Kessack, entre autres.

Liste des candidats au poste de président de la Fecafoot :
• Joseph Antoine Bell,
• Emmanuel Bissong,
• Manuel Boyomo,
• Franck Happi,
• Emmanuel Maboang Kessack,
• Seidou Mbombo Njoya,
• Daniel Nyamsi Mongue,
• Patrick Hervé Tchinda.

Augustin Roger MOMOKANA

Photo : Press sport