L’Alliance franco-camerounaise de Dschang (AFCD) réunie en assemblée générale élective a renouvelé sa confiance à l’équipe conduite par Guetheu Tebou Patrice.

Pour obtenir son troisième mandat à la tête de cette institution culturelle, Guetheu Tebou Patrice et son équipe ont dû travailler dur au cours du mandat précédant. Une mobilisateur qui a permis à l’AFCD de gagner en crédibilité tant aux yeux des partenaires que de ses propres membres.

Faute de concurrent, la liste concurrente annoncée n’ayant finalement pas été enregistrée à la direction chargée de l’organisation matérielle, la liste Prospérité a été largement plébiscitée par les membres présents.
A l’arrivée, le résultat issus du scrutin se présente comme ci-après :
– Inscrits : 205
– Votants : 191
– Bulletin nul : 02
– Bulletin blanc : 05
– Bulletin bleu : 184

Les opérations étaient supervisées par le 2e Adjoint préfectoral de la Menoua. Ndjoki Crépin, Chef Service des Affaires Economiques et financières à la préfecture de Dschang et Naoussi Justin (As’a Telong) étaient quant à eux scrutateurs.

Réagissant à la proclamation du résultat du vote, Guetheu Tebou Patrice a dit sa gratitude aux électeurs et promis que le conseil poursuivra ses efforts de consolidation des acquis et d’ouverture pour la prospérité et l’autonomie financière de l’AFCD.

Des changements devraient intervenir au sein du bureau du conseil d’administration élu. Par exemple, et selon le président sortant les postes sont rotatifs. De ce avis il est attendu qu’il passe la main à sa vice-président. Ainsi madame Ndoungue Mireille pourra prendre les rênes du conseil, sauf revirement de situation.

Pour sa part, le représentant du préfet de la Menoua a dénoncé l’usage que certains membres de l’AFCD font des réseaux sociaux. Il a prescrit au conseil d’administration élu de veiller à ce que, dorénavant, toute création de plateforme au nom de l’alliance, ait au préalable reçu l’accord du président du conseil d’administration.
« Je voudrais relever quelques couacs par rapport à l’utilisation des réseaux sociaux. Toute dérive est punie par notre Code pénal. Donc, l’équipe qui entre en fonction est tenue, dès aujourd’hui, de veiller au bon fonctionnement des fora et forums qui sont créés au sein d l’alliance franco-camerounaise. Je voudrais même prescrire que toute création d’un forum doit être assortie d’une autorisation préalable du président du Conseil d’administration », a indiqué Jean Collins Betanga.

Alliance franco-camerounaise de Dschang en assemblée générale élective

Par ailleurs, Monsieur le représentant du préfet a martelé que les relations entre la France et le Cameroun, matérialisées ici par l’Alliance Franco-Camerounaise, doivent être absolument préservées. D’où « Nous aurons désormais un droit de regard sur le fonctionnement et la gestion de l’Alliance franco-camerounaise de Dschang.»

Selon des indiscrétions puisées sur le site de l’événement, certains membres de l’Alliance franco-camerounaise de Dschang qui visaient le conseil d’administration auraient été radiés pour leur insolvabilité, et les manigances orchestrées en vue de déposer le conseil d’administration qui vient d’être réélu.

Augustin Roger MOMOKANA