Pour le maire de Dschang comme pour la douzaine de couples, l’année 2019 devrait commencer sous une nouvelle vision de la vie.
Douze couples ont convolé en noces samedi 29 décembre. Leur doyen était en union libre depuis une vingtaine d’années.

Ce mariage rendre dans le cadre des mariages collectifs organisés (deux fois l’an : décembre et mai) par la mairie de Dschang.
Pour la circonstance, le 2e, le 3e et le 4e Adjoint au maire ont été mobilisés, assistés par l’équipe au grand complet du Service de l’état civil.

« En organisant ce mariage collectif ce jour 29 décembre 2019, la commune de Dschang a pour intention de donner la Bonne Année aux uns et aux autres. Parce que ce mariage que nous célébrons aujourd’hui est une forme de Bonne Année 2019», Dr Bipele Kemfouedio, 2e Adjoint au Maire.

Tout s’est passé dans une ambiance chaleureuse et de fête. D’ailleurs, en guise de clôture, un repas a été partagé par les maires, les mariés et leurs témoins. En guise de la Bonne Année.
De sources concordantes, le mariage collectif de ce jour est le onzième du genre, depuis l’installation de Sa Majesté Donfack Beaudelaire à la tête du Conseil municipal.

Le message que les nouveaux mariés sont priés de porter dans leur environnement, c’est qu’en mai 2019, un nouveau mariage collectif sera célébré, à l’occasion de la journée de la famille.

L’avantage pour les mariés est important. Ils ne déboursent aucun frais, même pas pour le timbre. Car tout est pris en charge par la mairie qui, à travers, non seulement lutte contre le concubinage, mais également facilite l’établissement des actes d’état civil à ses citoyens.

Augustin Roger MOMOKANA