Après le Décret présidentiel n°2019/001 du 04 janvier 2019 portant nomination d’un Premier Ministre, Chef du Gouvernement intervenu en fin de soirée vendredi, un autre décret présidentiel en début de soirée portant Réaménagement du gouvernement.

Aux termes du second décret :

Me MOMO Jean De Dieu, « l’Avocat des causes désespérées », entre au Gouvernement comme Ministre Délégué auprès du ministre d’Etat chargé de la Justice Garde des Sceaux, en remplacement de Jean Pierre FOGUI, un autre fils du département de la Menoua.

Cette nomination intervient alors que les langues n’ont pas arrêté de l’invectiver à cause de son choix, à l’occasion de l’élection présidentielle du 25 octobre dernier, de soutenir la candidature du Président Paul Biya au pouvoir depuis 36 ans. Cette option politique a créé une saignée dans les ranges de son parti politique le PADDEC.

Autre fait marquant, madame Célestine KETCHA, EPSE COURTES, maire de la Commune de Bangangté, rentre au gouvernement, en remplacement de son frère Jean Claude MBOUENTCHOU au Ministère du Développement Urbain et de l’Habitat.

Le Ministre de la communication passe à René Emmanuel SADI, tandis Issa TCHIROMA BAKARY va à l’emploi et formation professionnelle.
Narcisse MOUELLE KOMBI et Ismaël MBIDOUN MKWPAT troquent leur fauteuil. Le premier va au Ministère des Sports et de l’Education Physique, tandis que le second devient Ministre des Arts et de la culture.

A suivre