Le ramassage des déchets de la commune de Dschang incombe désormais à l’AMGED (Agence municipale de gestion des déchets de la ville de Dschang). Cette importante décision du maire de Dschang avait déjà fait l’objet, en mars 2017, d’une délibération du Conseil municipal.

« Le transfert que le maire de Dschang vient de signer permet à l’AMGED d’avoir le contrôle sur toute la chaîne et de pouvoir mieux organiser le service de collecte et approvisionner en temps réel l’unité de compostage qui va se trouver sur la plateforme de Siteu» : Barthélémy Ndongson Lékané est le Directeur de l’AMGED.

Depuis le 12 février 2019, l’activité de ramassage des déchets de la commune de Dschang a été transférée à l’AMGED. Comme effet, l’agence reçoit également le transfert de la gestion de la logistique et du personnel concerné.

« Tout le personnel transféré dans ledit cadre devra se plier aux exigences dudit établissement public communal dans le respect des différentes prérogatives d’avec la Commune », précise l’arrêté municipal.

L’activité de ramassage des déchets était sous la responsabilité du Service d’Hygiène et exécutée sur le terrain par le Bureau d’enlèvement des déchets. Ce dernier est désormais sous l’AMGED.

Pour le directeur de l’AMGED, ce transfert va booster le traitement des déchets sur les sites de compostage, notamment au niveau de la plateforme de Siteu où l’agence n’avait aucun contrôle sur la fourniture de la matière première.

« Le pôle collecte des déchets était la dernière activité à ne pas figurer dans le cahier des charges de l’AMGED. Et cela avait des impacts négatifs sur le résultat attendu au niveau de la plateforme de compostage de Siteu. Parce que ne maitrisant pas le flux des déchets collectés il nous était assez difficile de planifier et d’organiser le travail sur cette plateforme », explique Barthélémy Ndongson Lekane.

L’AMGED est spécialisé dans la pré-collecte est participative et assurée par deux organisations de la société civiles, tandis que la collecte, le traitement des déchets et la commercialisation du compost sont directement assurées par l’agence municipal dont le budget est, à plus de 50% apporté par l’Union Européenne. Les autres partenaires dont Nantes Métropole, Gevalor, Era Cameroun assurent un accompagnement beaucoup plus technique.

Augustin Roger MOMOKANA