Après 50 ans, il est important de mesurer son risque cardiovasculaire