Des hommes armés, identifiés comme appartenant au mouvement sécessionniste anglophone ont été abattus dimanche matin à 3 heures, alors qu’ils avaient réussi à s’introduire dans le poste militaire de Fongo-Ndeng, à 12 kilomètres de la ville de Dschang.

Une dizaine de combattants séparatistes de l’Ambazonie ont effectué, dimanche à 3heures du matin, une incursion dans le poste militaire de Fongo-Ndeng. Ce poste de l’armée camerounaise a été créé dans la cadre de la lutte contre les opérations sécessionnistes dans ce village du département de la Menoua.

Les forces de défense Camerounaise ont abattu, dans la nuit du 16 au 17 mars, quatre hommes armés appartenant au mouvement sécessionniste qui sévit dans les régions du Nord-Ouest et Sud-ouest, rapporte Menoua Actu.

Notre confrère précise que la confrontation qui a opposé les forces régulières aux rebelles a fait quatre morts dans les rangs des assaillants et un blessé parmi les civils.

Le renfort venu de Dschang a permis de repousser les assaillants. Le bilan des affrontements fait état de quatre morts côtés des sécessionnistes et un blessé parmi les civiles.

Fongo-Ndeng, a souvent fait l’objet d’incursions sécessionnistes. Surtout dans sa partie nord, limitrophe avec le Sud-ouest. Les rebelles y viennent régulièrement pour exiger l’ « effort de guerre » aux populations restées dans le village malgré l’insécurité.

Les sécessionnistes anglophones font régulièrement des incursions dans certains villages limitrophes de la Menoua. Parmi les plus touchés Fossong Ellelem dont le palais royal a été rasé par les flammes, Fongo-Tongo, Fondonera, Fongo-Ndeng, Bafou Nord, entre autres.

Augustin Roger MOMOKANA