Une affiche riche et dense, des artistes de renom, et un public chaleureux pour la célébration de la semaine de la Francophonie (13-20 mars 2019) par l’Alliance franco-camerounaise de Dschang.
Une semaine qui a vu défiler à l’AFC (Alliance franco-camerounaise) de Dschang de nombreux hôtes : des élèves, collégiens et étudiants pour les concours de dictée, de la meilleure nouvelle, jeu d’échec, concours de danse, le match des incollables.

Mais d’autres moments forts ont été la conférence sous le thème « Francophone naturellement », le concours Miss Francophonie, les prestations des artistes Major Asse (humoriste), Junior Boogy (chorégraphie), et Dobelgy (musique). Des artistes venus de Yaoundé, Douala et Bertoua. Un savant dosage qui a permis au public, en majorité des jeunes, de communier avec divers registres de l’art.
Les lauréats des différents concours sont repartis avec d’importants lots comprenant un diplôme, une enveloppe financière, des livres, un abonnement à l’Alliance franco-camerounaise.

A la plus belle fille des 10 retenues pour l’élection de Miss Francophonie Mireille Ndoungue, la présidente du Conseil d’Administration de l’AFCD a reprécisé sa mission : « Vous êtes désormais l’ambassadrice de l’Alliance franco-camerounaise de Dschang dans la Menoua et partout au Cameroun ».

Mademoiselle Noupadja Brenda, étudiant en Master 1 Pétrologie et ressources minérales, à l’université de Dschang, a été sacrée par le jury présidé la présidente du réseau des femmes du département de la Menoua, Annette Djoua. Noubo Gladis et Simo Sabine sont respectivement première et deuxième dauphines. Les filles ont été habillées par le couturier Leo.

Jocelain Fouetlefack est le secrétaire général de l’AFCD. A l’issue de cette semaine dont il a été le principal maître d’œuvre il se félicite des succès engrangés « les différents vainqueurs ont été récompensés à la hauteur de leurs efforts », saluant au passage « l’esprit qui a présidé tout au long de cette semaine de la Francophone : un esprit de partage, un esprit de dialogue, un esprit de paix. Cet esprit caractérise la Francophonie en tant que organisation internationale ».

Pour rappel, la Journée internationale de la Francophonie a été instituée en commémoration de la signature, le 20 mars 1970, à Niamey au Niger, du traité portant création de l’Agence de coopération culturelle et technique (ACCT) devenue Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

La francophonie rassemble près de 400 millions de personnes réparties dans au moins 27 pays à travers le monde. Ces pays ayant le français comme langue officielle. Par ailleurs, près de 1 milliard de personnes, à travers le monde, s’expriment en français.

Augustin Roger MOMOKANA