...
...
Responsive image

Le ministre Momo Jean De Dieu se moque des Américains.

« Donc moi l’ami de 30 ans des américains je tomberais subitement en disgrâce a cause de mon soutien au président Paul Biya??? »

Le ministre Momo Jean De Dieu s’est dit étonné que son nom figure sur la liste des personnalités camerounaises frappées d’interdiction de séjourner au pays de Donald Trump.

« Et je n’étais donc ami des américains que quand j’étais dans l’opposition? J’ai été étonné de n’être pas invite à la fête américaine l’année dernière comme chaque année. Ni à l’Ambassade UK. Quand je venais me plaindre des violations des droits de l’homme, ils pouvaient utiliser cela dans leurs rapports pour faire pression sur mon pays? Faire chanter les autorités de mon pays pour obtenir des contrats juteux en échange??? »

Me Momo Jean De Dieu assimile la décision des Etats-Unis au soutien qu’il a décidé d’apporter au président Paul Biya.

Dès lors il apparait clair, à son entendement que les Etats-Unis ne cherchent pas du bien au Cameroun car, sinon pour quoi rompraient-ils les relations amicales qui les lient à causes de sa prise de position politique ?

« Depuis que je me suis aperçu que je jouais contre mon pays comme beaucoup de prétendus combattants qui ne savent pas qu’ils vendent leur pays aux étrangers, alors je ne suis plus l’expert consultant???? »

Le ministre s’en étonne, mais ne regrette pas ses choix politiques. Bien au contraire il dénonce amicalement cette façon très démocratique de « soutenir » nos pays.

« Ok j’ai compris mais j’aime mon pays et je le sers contre vents et marrées. Et j’aime aussi les autres nations du monde et entretiens avec elles des rapports privilégies d’amitié et de fraternité. »

Les USA ont mis en cause plusieurs personnalités camerounaises. Ce sont des membres du gouvernement et des officiers supérieurs de l’Armée. Ces personnes seraient coupables de la crise anglophone et de la détérioration de la situation sociopolitique dans le pays.

Augustin Roger MOMOKANA