Lancé en juillet 2018 avec pour objectif de collecter 12 milliards de FCFA pour les populations concernées par la crise anglophone, le Plan humanitaire d’urgence n’aura pas trouvé plus d’un milliard.

Face à la presse, vendredi 4 avril 2019, c’est-à-dire près d’un an plus tard, le Ministre de l’Administration territoriale par ailleurs coordinateur dudit programme a présenté le bilan de ses activités.

Selon Atanga Nji Paul , l’appel a permis de mobiliser 1 milliard 800 millions de francs CFA. Un argent logé dans un compte spécial au Trésor public.

Par ailleurs, apprend-on du ministre Atanga Nji Paul, la Chine a fait la promesse d’un montant de 1 milliard 800 millions en matériel.
Pour le moment, plus de 75000 familles ont déjà bénéficié du plan d’assistance humanitaire d’urgence. Elles se recrutent dans les principales régions épicentres de la crise anglophones : le Nord-Ouest et le Sud-Ouest.

Des chiffres qui contrastent avec ceux avancés par les Ong. Selon le MINAT, elles parlent 400.000 déplacés internes, alors que le chiffre est de 175.000 familles internes déplacées. Et ceci n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

Augustin Roger MOMOKANA