Tchuenkam Jules Omer est sorti de la prison centrale de Kondengui ce 8 avril, après 10 années de détention arbitraire pour complicité de vol aggravé.

Tchuenkam Jules Omer, dont le cas a suscité de l’indignation à travers le monde découvre, 10 ans plus tard, ce qui reste de son business.

Le jeune homme d’affaires avait été arrêté puis jeté à Kondengui par une justice à la solde des privilégiés du régime.

Malgré l’injustice et ses ravages, Tchuenkam Jules Omer demeure debout. Il compte refaire sa vie, surtout que sa compagne s’est montrée digne et fidèle durant cette épreuve. Il bénéficie donc de tout son soutien.

Les internautes quant à eux envisagent de lancer une campagne de collecte de fonds sur Leetchi, afin d’aider cet homme à relancer ses affaires. L’appel a déjà été lancé et les uns et les autres n’attendent que la mise en ligne de l’appel pour mettre la main dans la poche.

La victoire que Tchuenkam Jules Omer célèbre est aussi celle d’un collectif d’avocats, et surtout du journaliste David Eboutou. C’est ce dernier qui, en février 2019, a alerté l’opinion de ce qu’un citoyen croupissait sans jugement, à Kondengui depuis 10 ans. Une alerte qui a réveillé des avocats épris de justice.

Publiée par Clou Armand Dibankeu sur Jeudi 11 avril 2019

L’affaire Tchuenkam Jules Omer avait commencé le 23 janvier 2009 lorsque le jeune homme d’affaires basé à Akonolinga, dans la Région du Centre, est arrêté pour complicité de vol aggravé et mis à la disposition du tribunal militaire de Yaoundé.

Tchuenkam Jules Omer est libre, mais de nombreuses questions commencent à s’élever contre la justice qui l’a maintenu en détention pendant 10, avec près de 200 renvoies. Des questions qui pourraient conduire à une plainte du mis en cause contre l’Etat du Cameroun, aux fins de la réparation du préjudice subi. Même si au sens de la loi, Tchuenkam Jules Omer a écopé de 10 ans d’emprisonnement.

Photo : Clou Armand Dibanke

Augustin Roger MOMOKANA