...
...
Responsive image

Jean Nkuété : «Le Rdpc doit réduire l’opposition à sa plus simple expression »

Jean Nkuété a rencontré les militants du RDPC dans le Mfoundi. Il les invite à redevenir les militants « authentiques » du RDPC.

Discours de M. Jean Nkuété

C’est avec un grand plaisir que nous venons à votre rencontre aujourd’hui, dans le cadre des visites de travail que le Président National, Son Excellence Paul BIYA nous a instruit de conduire dans certaines unités politiques du Parti, au lendemain de l’élection présidentielle du 7 octobre 2018 qu’il a largement et brillamment remportée.

Partout où nous allons, nous procédons à l’évaluation de la vie du parti à la lumière des résultats du dernier scrutin présidentiel, dans une démarche prospective, constructive et dynamique à toute fin électorale éventuelle.

Partout où nous sommes passés, nous avons été accueillis avec enthousiasme et nous été impressionnés par la hauteur de vue, la profondeur des analyses, la pertinence des solutions arrêtées et des actions projetées, toutes choses qui nous comblent d’espoir et d’optimisme.

Comme chacun d’entre vous le sait, le Mfoundi a remarquablement contribué à la victoire historique et indiscutable du Président BIYA, en lui donnant la majorité des voix en jeu dans le département, face à une concurrence impitoyable et déterminée qui avait concentré une très grande partie de ses énergies à la conquête de Yaoundé considérée, à leurs yeux, comme le premier symbole fort du soutien au Président Paul BIYA, en usant parfois des méthodes contraires à l’éthique démocratique.

Il nous plaît alors, d’entrée de jeu, de nous acquitter très humblement de l’agréable devoir de vous transmettre, en même temps que leurs salutations cordiales, les remerciements chaleureux de Son Excellence Paul BIYA, Président de la République, Chef de l’Etat, pour votre soutien victorieux lors de la dernière élection présidentielle.

A la suite du couple présidentiel, nous voulons vous réitérer très modestement et solennellement en ce jour les félicitations et les encouragements du Secrétariat Général du Comité Central. Ceux-ci s’adressent naturellement à toutes les militantes, tous les militants et tous les électeurs du RDPC du Mfoundi, aux élites, au premier rang desquelles les membres du gouvernement dont la cohésion et la synergie d’action ont substantiellement facilité la remobilisation et la fidélisation de nos électeurs à Yaoundé.

Qu’il nous soit permis, dans le même ordre d’idées, de relever de manière spéciale, le rôle qui aura été celui du camarade Gilbert TSIMI EVOUNA dans la victoire du Président Paul BIYA à Yaoundé et sur l’ensemble du territoire national, en sa double capacité de Président de la Commission Départementale de Campagne dans le Mfoundi et Président de la Sous-commission de la Logistique et de Financement au sein de la Commission Nationale de Campagne. A ce dernier titre, le camarade TSIMI EVOUNA a su convaincre bon nombre de donateurs anciens et nouveaux dont les soutiens ont largement accompagné la campagne électorale de l’illustre candidat du RDPC.

• Chers camarades,
A l’heure du bilan, toutes choses considérées, nous sommes légitimement en droit de nous réjouir des résultats enregistrés à Yaoundé le 7 octobre dernier. La concurrence y était particulièrement relevée et de nombreuses incertitudes planaient sur le ciel électoral de la capitale, nous le savons tous.

Tout cela confère certainement à la victoire du Président Paul BIYA dans le Mfoundi une saveur particulière. Malheureusement, le calendrier politique nous impose un temps court de dégustation et de délice puisqu’il faut très rapidement nous remettre à l’ouvrage pour préparer l’avenir, cet avenir dont nous sommes venus vous entretenir aujourd’hui en le considérant sur deux axes principaux.
Le premier axe porte sur le renforcement durable de la position de Yaoundé comme place forte du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais. A l’évidence, c’est un défi sur le long terme qui emporte tous les autres, parce qu’il n’est, ni imaginable, ni admissible, que le RDPC soit en situation de précarité à Yaoundé, alors que nous détenons les manettes du pouvoir d’Etat.

Il y a là une importante matière à réflexion, pour imaginer des stratégies d’action du RDPC originales, efficientes et adaptées au contexte politique ambiant. Nous suggérons qu’il est plus efficace de travailler à réduire l’opposition à sa plus simple expression à Yaoundé, au lieu de chercher à endiguer sporadiquement sa vague montante lors des élections.

Le deuxième axe concerne, dans l’immédiat, la préparation des prochaines élections législatives, municipales et régionales, qu’il convient d’envisager dans le sillage amélioré et renforcé de la dernière élection présidentielle.

A cet égard, le travail à entreprendre doit être orienté fondamentalement et prioritairement vers le renforcement de la proximité avec les populations de la capitale dans les cellules et au quotidien.
Ainsi, dès à présent,
- nous devons, occuper la capitale en étant présents partout.
- nous devons faire du porte-à-porte sans discontinuer tous les soirs, à la fermeture des bureaux, les week-ends.
- nous devons redevenir le centre des curiosités et le pôle de toutes les attentions par notre déploiement tous azimuts ;
- nous devons frapper aux portes et parler aux gens chez eux ;
- nous devons réduire au strict minimum les réunions dans les maisons du parti.
En somme le RDPC doit se rendre bien visible sur le terrain à Yaoundé, se tenir au plus des populations et ne pas se laisser déborder par les adversaires, s’il veut demeurer le maître de la capitale.
Dans ces opérations d’occupation systématique du terrain, de visibilité et de rencontre avec les populations, les élites doivent être aux côtés des responsables des organes de base, parce que leurs présences vont certainement étonner, surtout parler aux habitants des quartiers et finalement, enchanter les populations.
Nous comptons naturellement sur les membres du Gouvernement pour animer ces opérations de reconquête des électeurs, chacun dans sa zone de compétence. Il est bon que les ministres, soutenus par les élus nationaux, les maires et toutes les autres élites de chaque section participent concrètement à ces opérations de séduction.
Naturellement, nous devons nous déployer en considérant les particularités de chaque circonscription. Dans tous les de figure, nous devons agir en tenant compte de la diversité et de la multiculturalité qui caractérisent les sections et les quartiers de Yaoundé.
Comme nous avons déjà eu à le dire en d’autres circonstances, à Yaoundé comme à Douala, pour ne citer que ces deux principales métropoles de notre pays, la prise en compte de la diversité est une condition sine qua non de la réussite du RDPC. Dans toutes les actions que nous envisageons dans ces deux grandes villes, nous devons veiller à l’intégration des différentes composantes sociologiques locales pour rassembler le plus largement possible et convaincre. Il en est des opérations que nous préconisons aujourd’hui comme de la constitution des équipes de campagne ou des listes des candidats demain, le RDPC ne pourra assurer ses victoires qu’en veillant au caractère arc-en-ciel de la population.
Par ailleurs, de nombreuses élites du RDPC vivant à Yaoundé ont pris l’habitude de rentrer au village en période de campagne électorale, privant ainsi leur lieu de résidence de leur soutien. C’est maintenant que nous devons profiter de la présence de ces résidents et les associer aux opérations de porte-à-porte dans les quartiers.
Chers camarades
La proximité avec les militants et les populations que nous recommandons à Yaoundé comme nous l’avons fait ailleurs est une exigence fondamentale de notre parti. Le RDPC est un parti de masse pour la masse, un parti du peuple pour le peuple. Ce peuple qui vient de renouveler sa confiance au Président Paul BIYA sait bien que le Président a besoin d’autres moyens pour gouverner sereinement. Mais le peuple n’ira pas vers le RDPC lors des législatives, des communales et des régionales si le RDPC ne va pas vers lui.
Redevenons le Rassemblement authentique du Peuple Camerounais à Yaoundé.
Redevenons le peuple, à travers toutes ces composantes, notamment les jeunes et les femmes que nous devons mettre au cœur de nos actions.
A Yaoundé, sans doute mieux qu’ailleurs, les jeunes et les femmes doivent être l’objectif du RDPC, porter le projet du parti. Ils doivent être les principaux soutiens du RDPC, non pas par opportunisme, mais parce que les jeunes et les femmes constituent l’ADN de notre parti.
Si le RDPC ne travaille pas avec les jeunes et pour les jeunes, quelle est donc sa raison d’être ?
Si le RDPC ne travaille pas avec les femmes et pour les femmes, comment peut-il progresser ?
Vous devez donc retenir comme l’une des principales recommandations de notre visite de travail à Yaoundé aujourd’hui, l’invitation que nous vous adressons d’associer les jeunes et les femmes dans votre action et à les intégrer mieux que par le passé à la conduite des affaires politiques dans le Mfoundi. Ce qui implique évidemment des jeunes et des femmes un sens plus élevé des responsabilités, des comportements exemplaires et des compétences avérées.
Tels sont, chers camarades, les principaux messages que nous sommes venus vous délivrer aujourd’hui. Comme vous pouvez le constater, nous sommes venus surtout vous soutenir et vous donner quelques conseils dans votre démarche qui est porteuse de promesses, tel que vous l’avez démontré lors de l’élection présidentielle du 7 octobre 2018.
En même temps, vous savez bien qu’aucune élection ne ressemble à une autre et mieux, les élections législatives, communales et régionales sont de nature différente de l’élection présidentielle
Voilà pourquoi nous ne devons pas nous endormir sur nos lauriers.
Voilà, pourquoi nous devons être toujours plus vigilants, parce nos adversaires, eux, ne dorment pas, surtout qu’ils bénéficient des soutiens insoupçonnés à l’intérieur du Cameroun et à l’étranger.
Voilà pourquoi nous vous invitons à vous remettre au travail, dès maintenant, un travail politique rigoureux, méthodique, loin des débats et des bavardages qui ne payent pas, un travail politique qui va vous amener à aller chercher l’électrice ou l’électeur chez lui.
Voilà, pourquoi vous devez être plus soudés, plus solidaires et taire les dissensions qui subsisteraient éventuellement dans vos rangs
En tout état de cause, Yaoundé doit demeurer une forteresse imprenable du RDPC. Nous n’avons pas d’autre choix. Vous n’avez pas d’autre choix.
Ceci dit, il ne nous reste, pour terminer, qu’à vous souhaiter un très bon et fructueux travail sur le terrain.
Vive le département du Mfoundi ;
Vive le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais et son illustre Chef, le Président Paul BIYA, Président de la République, Chef de l’Etat ;
Vive le Cameroun.

Je vous remercie de votre bien aimable attention.