Deux importants projets vont permettre au Syndicat des communes de la Menoua (SYCOME) de se mettre effectivement en place : le projet d’élaboration de la stratégie de gestion des boues de vidange financé par l’association international des Maire Francophone (AIMF) et Nantes Metropole , et le projet de déploiement des politiques de gestion des déchets compostables sur le territoire du SYCOME sur financement FICOL de l’AFD.

Tel est l’objet d’une réunion d’information et de sensibilisation organisée mardi 14 mai 2019 par le Directeur de l’AMGED (Agence municipale de gestion des déchets de la ville de Dschang) Barthélemy Ndongson Lekané, à laquelle étaient conviés les maires et les techniciens points focaux des six communes de la Menoua.

La collecte des informations en vue de l’élaboration d’une stratégie de gestion des boues de vidange est cofinancée par l’AIMF via la Fondation Bill & Melinda Gate et Nantes Métropole. Ce financement (58.000 euros dont 40 000 euros de l’AIMF, soit 26 200 000 FCFA) rentre dans le cadre du projet ISSV initié par l’AIMF.

Il consiste à recruter des consultants qui vont effectuer pour un premier temps des études sur l’ensemble des six communes de l’intercommunalité. L’objectif sera de réaliser le Diagnostic socio-économique, Caractérisation des boues de vidange, Étude du marché de la vidange, Définition de la stratégie et des outils de suivi.

A ce sujet, deux élèves ingénieurs de l’ENSGTI de l’université de PAU (Louis SOUBIGOU et Quentin NAVEILHAN) en stage à l’AMGED ont présenté à l’assistance le projet d’élaboration de la stratégie de gestion de la filière boues de vidange en sensibilisant les parties prenante sur leur mission et rôle pendant la mise en œuvre de cette étude qui à déjà commencé par le recrutement des consultants par l’AMGED et le bureau d’étude le SIA-ingénierie Conseil basé en France choisi par l’AIMF pour accompagner le projet.

Le financement FICOL (908 000 euros, soit près de 600 000 000 FCFA) quant à lui est obtenu de l’AFD (Agence française de développement) via Nantes Métropole. Il porte sur « le déploiement des politiques de gestion des déchets compostables sur le territoire du SYCOME.» Il va permettre d’anticiper sur les problématiques de la gestion des déchets dans les communes rurales de la Menoua.

Le président du SYCOME, par ailleurs Maire de Dschang, sa majesté Donfack Beaudelaire a vanté la perspective nouvelle qui s’ouvre aux collectivités membres du syndicat. Car les déchets constituent une source de pollution de la nappe phréatique. Ce qui a bien évidemment des conséquences fâcheuses sur la santé des populations.

Les maires de Nkong-Zem (M. Ndzouebeng) et Fongo-Tongo (M. Kenfack) ont exprimé leur satisfécit, non sans avoir reconnu le professionnalisme et engagé leur point focal se montrer à la hauteur de ces projets essentiels pour la mise en route du SYCOME.

Outre le maire, chaque municipalité membre du SYCOME ‘tait représenté à la réunion d’information et de sensibilisation par un agent désigné point focal.

Augustin Roger MOMOKANA