...
...
Responsive image

DSCHANG FETE SES 100 ANS : CE QUE VOUS DEVRIEZ EN SAVOIR UNE FOIS POUR TOUTE.

Qui connait Maffo Aguehebong Carol Adams? Elle a une double vie au Cameroun. Elle a vécu pour la première fois de 2017 à 2018, à Dschang, à l’occasion de « Dschang Fête Ses 100 Ans ». Elle vit pour la deuxième fois depuis quelques temps à Bertoua, dans le cadre de l’entreprenariat social. D’ailleurs, elle vient d’y animer un atelier sur « les forêts communautaires et l’entreprenariat social ». Elle veut voir clair dans la gestion de leur forêt.

«Dschang Fête Ses 100 Ans » : Carol Adams nous explique pourquoi elle quitte le bateau.

La vie de Maffo Carol Adams à Dschang

Carol Adams était à la fois la directrice exécutive de Taste Cameroon CIC et la coordinatrice pour la Diaspora de « Dschang Fête Ses 100 Ans ». Après la cérémonie de lancement le 5 février 2018 des festivités de cette célébration, elle et son équipe venue du Pays de Galle ont formé plus d’une centaine de personnes à la conservation et la transformation des fruits et légumes d’une part, et à la charcuterie et boucherie d’autre part. L’objectif à long termes était la mise sur pied à Dschang d’une unité de formation dans ces domaines. C’était si merveilleux, malheureusement elle a rompu le pont, renvoyant aux calendes grecques la suite du programme. Non seulement cela, mais aussi elle a rompu avec Jean-Noël de Jeuk (de regretté mémoire) qui l’a recrutée et introduite au Cameroun.

Le grand casting

Lorsque Carol Adams est introduite au Cameroun, Jean-Noël sait quelles sont les personnalités qu’elle doit rencontrer pour leur exposer le projet « Dschang Fête Ses 100 Ans ». Le professeur Anaclet Fomethe, ancien recteur de l’Université de Dschang est dans la short list. On entend lui proposer de piloter les manifestations. Le sénateur Etienne Sonkin, Pascal Teufack, hôtelier et promoteur d’un établissement d’enseignement supérieur spécialisé dans le tourisme, le préfet de la Menoua, le Maire de Dschang sa majesté Donfack Beaudelaire, Le Vice-Premier Ministre Jean Nkueté et Le ministre Jean Pierre Fogui, Fomegheu Fosso Henri, le professeur Tsafack Nanfosso, recteur de l’Université de Dschang, le professeur Bernard Momo, Benoît Assonken, les chefs supérieurs Foto et Foréké-Dschang d’abord, puis tous les autres ensuite. Les maires de Fokoué, Santchou, Penka-Michel, Nkong-Zem, Fongo-Tongo étaient également concernés. Enfin quelques membres du gouvernement et chefs de missions diplomatiques figuraient également sur cette liste-là qui devait être rallongée au fur et à mesure que le projet se met en place.

L’onction de l’administration publique

Le projet de Carol Adams avait été conquis le cœur de toutes ces personnalités. D’ailleurs Sa Majesté Djoumessi III Wamba Mathias des Foréké-Dschang n’avait pas hésité ou tardé pour ennoblir cette « bienfaitrice ». Il s’agissait, lui avait-il dit au cours de ce rituel, de lui donner toutes assurances afin que se sente comme un enfant du pays dans l’accomplissement de ce noble projet. Maffo Aguehebong Carol Adams signifie la « reine du bien ».

Le préfet de la Menoua Balungeli Confiance Ebune avait été si émerveillé de voir une diaspora se mobiliser pour contribuer au développement du terroir qu’il a donné quelques indications pratiques. C’est Monsieur Balungeli Confiance Ebune qui demande, au cours d’une réunion en la salle de conférence de la préfecture, qu’une association de droit camerounais soit mise en place pour ce projet. D’où la création de Taste Cameroun Dschang. Le délégué départemental des Arts et de la culture, Désiré Mbongue, lui aussi est tellement séduit par le projet qu’il accepte de siéger dans le bureau de cette nouvelle entité. Il sera alors élu Secrétaire général. J’avais perçu cette présence comme la volonté de l’Etat camerounais d’être partie prenante de cette initiative exceptionnelle dans notre pays.

Le laisser-passer des chefs traditionnels de la Menoua

Elle s’était rendue à l’Assemblée générale des chefs supérieurs du département de la Menoua - ce jour-là au palais royal des Bamendou- où son projet « Dschang Fête Ses 100 Ans » avait également séduit nos majestés. Sa Majesté Tsidie Gabriel avait- comme elle parlait de mobiliser des chercheurs du Sud et du Nord pour trouver une solution à la peste porcine- pris sa guitare pour chanter et faire danser ses pairs. C’était extraordinaire.

Quelques jours plus tard, Maffo Aguehebong Carol Adams a sollicité et obtenue –grâce à l’intervention du professeur Anaclet Fomethe déjà président de Taste Cameroun Dschang- une lettre de recommandation des rois du département de la Menoua.

Cette lettre lui a ouvert beaucoup de portes, y compris aux Nations unies. Mais Maffo Aguehebong Carol Adams a commencé, après un énième voyage de contact avec des autorités gouvernementales à Yaoundé, à se comporter bizarrement. Dès le départ, l’équipe avait la conviction qu’après Dschang, une autre ville pourra solliciter Taste Cameroon CIC pour organiser son centenaire. Effectivement aussi des autorités lui auraient fait des suggestions. Des opportunités qui, sans doute, ont corrompue, sa concentration sur le projet pour lequel elle était venue au Cameroun.

L’échec de « Dschang Fête Ses 100 Ans »

Tout le temps nous sommes interpellés pour expliquer ce que nous avons fait de « Dschang Fête Ses 100 Ans » dont www.sinotables.com a servi de vitrine. Nous avions sollicité des explications aux deux principaux protagonistes du dossier : Jean-Noël de Jeuk, porteur du projet, et Maffo Aguehebong Carol Adams. Nous souhaitions que chaque lecteur puisse lire les deux versions des faits pour lui-même s’en faire une idée. Nous nous sommes abstenus de solliciter également le président de Taste Cameroun Dschang et Sa Majesté Djoumessi III Wamba Mathias. Sachant que le premier n’était pas du tout content de la façon dont s’était conduite la directrice exécutive de Taste Cameroon CIC.

Depuis le 15 mai 2019, Jean-Noël de Jeuk a rendu l’âme. Jean-Noël qui a introduit Carol Adams au Cameroun a rejoint ses ancêtres. Nous avons filé la triste nouvelle à son « amie de 30 ans » comme nous avait appris Jean-Noël lors de la rupture. Nous lui donnons l’information via Facebook, et elle nous répond qu’elle n’est pas à Cardiff, mais à Bertoua au Cameroun. Elle sait que l’inhumation de son « amie de 30 ans » est prévue le 24 juin à Londres.

NECROLOGIE : LE PERE DE LA KOUNATITUDE, JEAN-NOËL DE JEUKENG NOUS A QUITTES.

L’Héritage de Jean-Noël de Jeuk à la Menoua

Nous avons tenu à partager cette information avec vous afin de tourner définitivement la page de « Dschang Fête Ses 100 Ans ». Désormais nous nous préoccupons de la « KUNAtitude » qui, en réalité, est le socle sur lequel était fixée la célébration du centenaire de Dschang. L’équipe du projet-les artisans de la première édition du KUNA Day -15 décembre 2018- savent bien qu’il s’agit de l’unique leg de Jean-Noël de Jeuk (Jean-Noël Djeukemgoum) à notre département, au Cameroun, et peut-être à l’humanité. Ce que nous avons entrepris de faire et dont il était très content d’avoir vu les images depuis son lit d’hôpital ne devrait pas s’arrêter.

Lire aussi l’interview «Dschang Fête Ses 100 Ans » : Jean Noel de Jeukem répond à Carol Adams.

Lire aussi l’interview «Dschang Fête Ses 100 Ans » : Carol Adams nous explique pourquoi elle quitte le bateau.

Tous nos articles sur Dschang Fête Ses 100 Ans
#Esther Fosso
#Albert Dongmo

Augustin Roger MOMOKANA