...
...
Responsive image

LETTRE AUX GENS D’ARMES ET AUX PEAUX LISSEES????

Hector Flandrin est un humoriste camerounais. Le leaders de la Compagnie Afrodram'Art est une pépite de l'art camerounais. Il s'adresse, dans ce numéro, à la fois à la police et à la gendarmerie.

Chers gens d’armes, comment va l’état de ta santé ? Quant-à-moi je me porte bien. Comment vont tes enfants et vos femmes ? Je voulais te dire que pardon le même amour que tu as pour tes enfants là, donne aussi ça aux gens qui marchent là-bas dewor. ??

Pour quoi tu fais jusqu’à mon petit frère Djamidou a peur de toi ? nessa le fusil là c’est pour protéger l’ami, le frère, le voisin, l’oncle, le citoyen ? Quand tu ne seras plus là, tes enfants vont faire comment ? ??

Comme tu passes le temps à effrayer tout le monde au quartier là…Une maman fait l’accident, au lieu que tu la portes pour l’amener à l’hôpital, tu viens porter les bétiseuh, tu pousses à coté sur la chaussée, pour que missieu le MIsinistre et le GOUROUverneur passent dans leurs cortèges ???

Le bandit soutire une maman, il fuit, tu le poursuis jusqu’à le laisser partir… et quand c’est un jeune qui « marche » tu lu cherches jusqu’à tirer sur son pied ? voutré chapeau là c’est lo mbanga ? Hein tonton policier ! Quelqu’un achète son appareil photo Canon dernière SERIE, il voit le bandit, il ne fuit pas, mais quand il voit le PEAUlissé, il fuit comme les enfants fuient les Canons en Syrie ???

Papa gens d’armes, c’est avec notre argent qu’on achète le fusil que tu nous effrayes avec là hein ? tu protèges ceux qui n’ont pas d’armes et tu leur donnes les larmes pour que grandisse ton salaire et reposent nos âmes ?
Papa policier, tu joues dans le camp de qui ? on a tellement lissé ta peau ? ??

Pourquoi quand je te vois j’ai peur ? Alors que tu dois me protéger ? Me faire traverser la route, me mettre sur la moto quand j’ai saoulé ou quand je suis malade, marcher dans la nuit pour nous éclairer. C’est la police de qui ? Tu joues le ballon ça part tomber entre les pieds des nan-Gas, tu dis au policier, il dit que « Ashouka » à toi ?
Tu vois un gendarme en route, tu as tellement peur que tu commences à chanter les louanges et la chanson du èredépécé ? Tu vois un policier avec son fusil, tu as tellement peur de lui au point où tu as envie d’aller lui dire que tu as fait tous tes devoirs ????? La voiture des gens d’armes siffle, tu fuis tu parts te cacher comme un sans-papiers en Guinée ? Tu es dans ton pays, tu danses en boite de nuit, tu vois le policier, tu casses tes pichnettes et tu caches ???
Papa gens d’armes, vous êtes dans notre camp. Le gardien de la cité, c’est lui le héros. C’est le peuple qui rend héros, pas le poste ou ton boss. Papa gens d’armes pardon, aime-nous, flatte nous, supporte-nous, si non demain on sera dans le seul pays où on a plus peur de la police que du bandit…
Bonsoir ou bonne nuit selon le jour que tu liras ma lettre.
Je vois le policier je fuis, je vois le bandit je pars le saluer.
Yaaaaaaaaaaa vous avez fait fort

Hector Frandrin