Les défunts Sa Majesté Fotso Kankeu Jacques et le professeur Donfack Sokeng Léopold ont signé l’Appel “au Calme et à la raison”. Politique.

Sa Majesté Fotso Kankeu Jacques, chef supérieur du groupement Bamougoum (de regretté mémoire), dans le département de la Mifi, a été rappelé par ses ancêtres le mardi 26 juillet 2017. Sa Majesté le Professeur Donfack Sokeng Léopold, chef traditionnel du village Ndento, dans le groupement Fongo-Tongo, département de la Menoua, par ailleurs Conseiller Technique dans les Services du Premier Ministre chargé de la Division de la communication avait rendu l’âme exactement le 1er août 2018.

Pourtant, les noms de ces leaders traditionnels défunts figurent dans la liste des élites de la région de l’Ouest qui ont signé l’appel « AU CALME ET A LA RAISON » publié vendredi sur sa page Facebook par Fo’o Dzakeutonpoug, plus connus sous le nom de Momo Jean De Dieu, par ailleurs Ministre délégué auprès du Ministre chargé de la Justice, garde des sceaux.

AU CALME ET A LA RAISON

————-
Nous, élites de la Région de l’Ouest,

Considérant la préméditation et la réalisation des actes barbares visant à nuire à l’image de marque du Cameroun et du Président de la République, S.E. Paul BIYA,

Considérant la gravité de ces actes ignobles au regard de la civilité républicaine ainsi que des traditions, des us et coutumes des communautés de la Région de l’Ouest,

Considérant que ces actes barbares s’inscrivent dans une démarche politicienne de contestation des résultats officiels de l’élection présidentielle du 7 octobre 2018 ainsi que de la légitimité établie du Président de la République,

Considérant que le contentieux de l’élection présidentielle a été réglé, dans le strict respect de la Constitution, des lois, des règles et principes de l’Etat de droit,

Considérant que les auteurs et les commanditaires des actes de défiance à l’égard des autorités légitimes veulent déstabiliser les institutions au profit de leurs intérêts égoïstes,

Considérant la persistance de ces individus égarés dans la commission des actes infamants et la tenue des propos mensongers, injurieux et diffamatoires contre les autorités légitimes,

Considérant que les actes de dénigrement de l’Elu de la Nation camerounaise toute entière et du Symbole de la Nation, qu’est le Président de la République, constituent un défi lancé à la communauté nationale, à notre vivre-ensemble et à notre modèle démocratique,

CONDAMNONS avec la dernière énergie les tentatives, les projets et les menées visant à nuire de quelque manière que ce soit à l’image de marque du Cameroun et du Président de la République ;

RAPPELONS avec fermeté à ceux des commanditaires et auteurs de ces actes ignobles, issus pour certains de la Région de l’Ouest, qu’ils ne représentent qu’eux-mêmes et qu’ils n’engagent, en aucun cas, les communautés de la Région de l’Ouest qui ont été et sont, de tout temps, pacifiques ;

RAPPELONS également aux ressortissants de la Région de l’Ouest, où qu’ils se trouvent et sans discrimination de leurs opinions politiques, que le respect dû au Chef est le pilier de l’ordre et de la stabilité ;

APPELONS tous les ressortissants de la Région de l’Ouest, installés à l’étranger, à être de dignes ambassadeurs du Cameroun et à défendre l’image de marque de notre pays ;

DEMANDONS aux acteurs politiques et sociaux qui soutiennent ces groupuscules de vandales à inscrire leur démarche politique dans le cadre des institutions et des lois de la République ;

RAPPELONS que la Région de l’Ouest a accordé massivement ses suffrages au Président Paul BIYA, contribuant à sa victoire écrasante ;

DISONS notre détermination à faire barrage aux menées subversives et antidémocratiques;

RASSURONS le Président de la République, S.E. Paul BIYA, de notre soutien inconditionnel à sa Personne ;

CONFIRMONS notre engagement sans réserve à œuvrer pour la réussite de sa politique des Grandes Opportunités ;

Fait à Yaoundé, le 28 Juin 2019

ONT SIGNE :