...
...
Responsive image

COMMUNE DE DSCHANG : LE CONSEIL MUNICIPAL A TENU UNE DOUBLE SESSION LES 11 ET12 JUILLET.

Le conseil municipal de Dschang a tenu une double session les 11 et 12 juillet 2019. La 1ère, le 11 juillet, a planché sur l’examen et approbation des comptes administratifs du Maire et de Gestion du Receveur municipal pour l’exercice 2018, tandis que le lendemain le conseil a examiné l’exécution à mi-parcours budget 2019.

Les comptes administratifs du maire et de gestion du receveur municipal sont en recettes d’1 milliard 326 millions 686 mille 237 FCFA et en dépenses d’1 milliard 26millions 796 mille 584 FCFA.

Comparativement aux recettes du compte administratif 2017 (1 milliard 400 millions 260 mille 198 FCFA) l’on note une baisse de 73 millions 573 mille 964 FCFA en valeur absolue et 5,96% en valeur relative. D’où la nécessité pour l’exécutif municipal de trouver les moyens appropriés pour doper les recettes de la commune de Dschang. Cela surtout e ce moment où l’octroi des centimes additionnelles communales se fait de plus en plus irrégulier.

« L’année 2018 a été une année importante, l’action communale au profit des populations a été déterminante. 2019 au plan des réalisations est une année charnière. Des projets ambitieux innovants arrivent. Dans les prochains jours vont démarrer les travaux de bitumage de certains axes routiers dans la ville de Dschang », a fait savoir le maire sa majesté Donfack Beaudelaire.

Pour sa part, le 3e adjoint préfectoral de la Menoua, Ntso Bilegue Pierre a salué l’aboutissement du projet des lampadaires solaires et la réhabilitation de l’Hôtel de ville. Il a émis le vœu de voir l’extension des lampadaires solaires dans toute la ville.

Le lendemain, 12 juillet 2019, les conseillers ont voté une délibération autorisant le Maire de Dschang à se conformer, selon une instruction du Ministre de la Décentralisation et du développement local (MINDEVEL), à la loi s’agissant de la régularisation du personnel temporaire. Il va sans dire qu’après une mission d’audit récemment conduite dans cette institution par des missionnaires du MINDEVEL, des employés la mairie de Dschang emploie des temporaires depuis plus de 20 ans.

Les recettes au 30 juin 2019 s’élèvent à 571 FCFA sur une prévision de d’1 milliard et demi. Ceci correspond à un taux d’exécution de 35,25%, c’est-à-dire bien en dessous de la moyenne.

« Toute chose qui contraste avec le potentiel fiscal de la commune de Dschang, notamment en terme de mobilisation des recettes propres », a déploré le représentant du préfet de la Menoua Ntso Bilegue Pierre qui a engagé l’exécutif municipal à déployer des « actions idoines pour inverser la courbe ». Il a également conseillé la diversification des taxes.

Rappelons que la décision de tenir successivement les deux sessions du conseil municipal : examen et approbation des comptes administratifs du Maire et de Gestion du Receveur municipal pour l’exercice 2018 ; examen de l’exécution à mi-parcours budget 2019 découle des difficultés liées au paiement tardif par le FEICOM des Centimes additionnels communaux (CAC).

Augustin Roger MOMOKANA