Un atelier d’imprégnation et de motivation des jeunes du quartier Lefasta, dans le groupement Foto, département de la Menoua, a été lancé lundi 05 août 2019 par le président du comité d’organisation du Congrès Lefatsa 2019. Entreprenariat.

« L’État ne peut pas employer tout le monde. Or si vous faites une formation à l’issue de laquelle vous êtes des potentiels producteurs, des employeurs, je crois que ce serait bénéfique. Le monde actuel ne vibre qu’au rythme de l’entreprenariat. Cette formation est une première dans notre quartier et vous devez tirer le maximum de profit possible», a expliqué le PCO du Congrès Lefatsa 2019 aux bénéficiaires, tout en sollicitant des facilitateurs qu’ils donnent uniquement l’essentiel afin de permettre à chaque enfants de rentrer transformer.

Organisé par ASEL (Association pour la promotion de l’entreprenariat et le leadership), l’atelier qui a pour cadre le foyer communautaire de Lefatsa réunit une vingtaine de jeunes pour la plus part des étudiants et des élèves. Entreprenariat.

Pendant cinq jours, les participants seront imprégnés de l’entreprenariat et de même qu’ils recevront des outils pratiques nécessaires pour pouvoir se projeter comme futurs entrepreneurs.
Comme entrée, ils ont eu droit à une « introduction au leadership » par Jackson Le Roi Magbou, et une présentation sur « la vie du jeune entrepreneur » par Yohane Yepdo. Des préalables avant d’attaquer ce mardi « le montage et la gestion des projets ».

« Quand je venais ici, je ne savais pas que ce sera aussi important et intéressant. J’ignorais de quoi il était question. Pourtant ce que j’ai appris aujourd’hui déjà va beaucoup m’aider dans ma vie. Beaucoup de jeunes ont assisté et j’espère qu’ils viendront encore plus nombreux demain » : Donfack Temgoua Ulrich est le président de l’association des jeunes du quartier Lefatsa.

Il est à noter que deux autres modules, pratiques, porteront sur les activités génératrices de revenus, en l’occurrence la transformation des fruits et la culture des champignons.

« Je remercie les formateurs car j’ai déjà un projet dès le premier jour, alors qu’en franchissant le seuil de cette porte je ne savais pas de quoi il était question. Je pense que tous les autres participants ont suffisamment appris pour avoir eux aussi leur idée de projet. » : Tsamo Y. Farelle vient d’être reçu au BEPC.

Cet atelier qui s’insère dans la Congrès Lefatsa 2019 est parrainé par Christian Kenfack, le promoteur de l’ISG (Institut supérieur de gestion) basé à Douala.

Selon Yohane Yepdo, ingénieur de conception en projets artistiques et patrimoniaux, « d’ici peu on aura des jeunes qui aspirent au statut d’entrepreneur. Je suis très satisfait de la participation des jeunes. »

Augustin Roger MOMOKANA