...
...
Responsive image

CULTURE : LE CENTRE CULTUREL ATMA ARTS GARDEN A OUVERT SES PORTES A DSCHANG.

Après plusieurs mois de travaux, le Jardin des arts (ATMA arts Garden) a officiellement lancé ses activités au cours d’une cérémonie présidée par le délégué régional des arts et de la culture pour l’Ouest.

Le centre culturel ATMA arts Garden est un lieu unique d'accès à la culture pour tous. Même si chacun devra mettre la main dans la poche, dans le but de soutenir cette initiative privée unique dans le département de la Menoua.


Pour ce départ, la scène a été tenue par les pensionnaires de As’a Telong Music Academy, l’antre de dissémination de la culture musicale et artistique dans le département de la Menoua.

Ce site magnifique, sans fards accueillera la diversité d’expressions artistiques et culturelles. Avec comme finalité l’exposition et la mondialisation de certaines expressions mineures.

Le Jardin des Arts (ATMA Arts Garden) est situé chez Sa Majesté Djoumessi Mathias, à la rue Pharmacie Panka, après le laboratoire photo Martin.


« Les objectifs de ATMA Arts garden sont la protection et la promotion de la diversité culturelle», a expliqué le promoteur culturel As’a Telong (Naoussi Justin).

Ce nouvel espace de vie se veut un lieu de rencontres entre les artistes et les fans de la culture, un rendez-vous pour les différents talents de notre département.

« Le délégué a demandé au directeur et à son adjoint de faire de ce lieu une véritable scène d’expressions culturelles. En organisant des événements qui peuvent permettre aux artistes de pouvoir s’exprimer, d’échanger pour progresser et contribuer au rayonnement de la culture camerounaise », se rappelle Maestro Esso.


La programmation, même si elle n’a pas été déclinée à l’occasion de cette inauguration, se veut plurielle et éclectique. La musique, la mode, le cinéma, le théâtre, la danse, la coiffure, l’artisanat d’art, etc.

« Les défis de notre structure c’est de valoriser véritablement la culture au niveau local. De donner une plage à la jeunesse et à tous les artistes du département, en priorité, pour s’exprimer. Mais nous comptons sortir de l’isolement les éléments de notre culture qui ne sont pas mis au devant de la scène dans le but de les accompagner sur la scène nationale et pourquoi pas internationale», Étienne Smith Tamankeu est le directeur de l’ATMA Arts Garden.


Pour les artistes, les défis sont grands. Le bébé demande à être encouragé tant par les artistes que par les populations. Ils doivent l’envahir. Faute de quoi ses jours ne seraient pas heureux.

« ce jour un enfant est né. Il va ramper, et après il marchera. Il va devenir grand. Et quand il sera grand alors il accouchera aussi d’un enfant. Ce jardin culturel initié par notre confrère As’a Telong est une initiative à encourager. Le délégué des arts et de la culture était là, madame le maire également. C’est une réussite. Maintenant il va falloir l’encourager, et j’en appelle aux populations, aux artistes », se félicite Pepsi BB le président du CERAMM (Cercle des artistes musiciens de la Menoua).


Conscient de son rôle, Agathe la responsable de la communication et des relations publiques envisage d’aller au contact direct avec les uns et les autres, ici et ailleurs. Pour les programmes maison et les activités extra porté par des promoteurs événementiels.

Augustin Roger MOMOKANA