La journée de vendredi 30 août dernier est historique pour le Musée des civilisations. Un conseil d’administration extraordinaire s’est tenu qui a accouché de deux importantes résolutions.

D’abord, la constatation du décès de madame Alisson Mekamwe, directrice démissionnaire dont la mort est survenue le 30 juillet, soit un jour avant l’entrée en vigueur de sa lettre de démission ; puis la désignation de Flaubert Taboué comme directeur par intérim dudit musée.


Immédiatement après sa session, les administrateurs conduits par le PCA, Mafo Jeannette Nguoghia ont rejoint l’esplanade du musée pour la cérémonie d’hommages à la défunte directrice.

Cette cérémonie d’hommages conduite par le pasteur postulant Mbenda Emile Magloire a été un véritable ballet de témoignages des collègues, de la famille, des patrons, des partenaires et des historiens de l’université de Dschang.


« En effet, Alisson Mekamwe fait partie des premiers employés qu’a connu le Musée des Civilisations ; et au-delà, on dirait pour son cas de manière singulière qu’elle en est le pur produit,» témoigne madame le PCA.

La défunte directrice était étudiante lorsqu’elle a été retenue dans un effectif de 25 personnes pour réaliser un inventaire du patrimoine des chefferies de la région de l’Ouest. Son application au travail, sa compétence et sa condition sociale peu favorable ont favorisé son recrutement comme personnel du musée. Ce qui lui vaudra une bourse pour l’Ecole du patrimoine Africain à Porto-Novo, au Bénin. Laquelle lui permet de décrocher le titre de conservateur du patrimoine. A son retour à Dschang elle est nommée Responsable du Centre de documentation du Musée des Civilisations d’abord, puis directeur par Intérim en 2015, après le départ de Flaubert Taboue. Elle est confirmée directeur en 2017.

En juillet, Alisson Mekamwe déposé son démission qui prendra effet à compter de la fin du mois, c’est-à-dire le 31 juillet. Malheureusement elle décède, à la suite des migraines, le 30 juillet à Yaoundé où elle est venue retrouver son fiancé et leurs deux enfants.


Pour le conseil d’administration et le personnel du MDC, la défunte directrice a imprimé ses marques dans cette institution culturelle.
« Le Musée sous ta Direction a connu de grandes envolées. Cet hommage qui est rendu ce jour devant tout le conseil réuni, tout le corps administratif, politique et religieux, tous tes collaborateurs, toute la communautaire culturelle, est un hommage mérité. Alisson, tu l’as mérité et nous te disons Merci ! » Tranche Mafo Jeannette Nguoghia.

Flaubert Taboué qui reprend en main la direction du MDC est un pionnier de la Route des Chefferie. Il est d’ailleurs le premier directeur de cette institution. Et c’est Mekamwe qui le rapproche de ce musée lorsqu’elle décidé de s’en aller.

Sa désignation comme directeur par intérim avec un cahier de charges bien définit vise à apporter une nouvelle dynamique à l’institution. Flaubert Taboué est le meilleur gestionnaire de musée au Cameroun, a-t-on appris du conseil d’administration du MDC.


Les sénateurs Etienne Sonkin et Anaclet Fomethe, les maires Beaudelaire Donfack et Ndzoubeng, et de nombreuses autres personnalités ont pris part à la cérémonie d’hommages en la mémoire de Alisson Mekamwe.


Augustin Roger MOMOKANA